AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM FERME SES PORTES OFFICIELLEMENT. MERCI A TOUS D'AVOIR VECU AVEC NOUS CETTE AVENTURE. ON VOUS DIT A TRES BIENTOT SUR MAGNA VERITAS, POUR CEUX QUI NOUS SUIVENT.

Partagez | 
 

 Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MY NAME IS

avatar
PIE ADMIN җ  where's the pie ?

PIE ADMIN җ
where's the pie ?


I'AM : 29
ARRIVEE : 13/10/2011
COPYRIGHT : Texas-flood
POSTS : 2068
EXPERIENCE : 5965
AGE DU PERSO : 33 ans
HUMEUR : Good



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Mar 27 Mar - 17:49






« SOMETHING BAD IS COMING. CAN SMELL IT. »


En un clin d’oeil, il venait de réapparaitre devant son hamburger, comme s’il n’était jamais parti, n’avait jamais quitté sa place, et n’avait jamais rencontré certaines personnes. Le rire et le but sordide du Diable il l’avait entendu, comme tous les autres, mais ne pouvait encore être sûr qu’il s’agissait bien de Lucifer en personne. D’un autre côté, quel autre démon serait assez puissant pour faire quelque chose pareil ? Levant les yeux vers la pièce vide du motel, il se leva rapidement, cherchant son frère cadet des yeux, en vain. Attrapant sa veste, prêt à sortir, il s’arrêta tout de même devant son burger encore intact, tâta la température et en croqua tout de même un bout avant de le reposer et de sortir en vitesse de la pièce à la recherche de Sam. Dean tourna pendant un long moment, allant au bar le plus proche, ou encore à la morgue car ils travaillaient sur un cas avant de se faire zapper ailleurs. Hochant la tête et offrant une grimace au médecin légiste, il ressortit bredouille, laissa plusieurs messages sur le répondeur de son frère avant de se résoudre à rentrer au motel, inquiet. Ce n’était pas parce qu’il en voulait encore un peu à Sam qu’il ne s’inquiétait pas pour lui, il restait son frère, son abruti de frère certes, mais il était de son sang, était sa seule famille. Mettre sa fierté de côté était donc de mise avec lui, bien que la relation des deux Winchester ne fût pas des plus roses depuis l’escapade de ce bon vieux Lucifer. Tournant la poignée d’un air nonchalant et nerveux à la fois, il reposa sa veste sur le dossier de la chaise, soupira devant le burger avant de finalement se laisser tomber en arrière sur le lit rebondit de leur chambre de motel. Pas de magic fingers pour le faire patienter, rien, hormis le silence morbide de la pièce, soit… Ses paupières se fermèrent sans qu’il ne daigne réellement le remarquer. Affalé sur le lit, épuisé par ces péripéties il ne voulait plus penser à rien, Sam allait bien, il le sentait dans ses tripes, même si l’inquiétude le rongeait toujours, alors il ne devait pas s’en faire, et puis, ce n’était pas comme si son cadet était encore jeune après tout… Mais bon, quand même…

La nuit s’écoula et Dean ne la vit pas passer, il n’entendit pas son téléphone sonner si celui-ci se mettait à le faire, il n’entendit pas le vibreur, perdu dans ses rêves, ses songes, ses cauchemars. Il leur en était arrivé des choses, et ils avaient traversé bien des ennuis à deux, mais ce qu’il s’était passé là, leur bataille, leur différence. L’un faisant confiance à un Démon l’autre à un ange… Le fossé qui s’était peu à peu creusé semblait avoir du mal à se refermer, du moins du côté de l’ainé Winchester qui ne cessait de s’interroger, et qui ne cessait d’avoir des remords et certains reproches. Comment en étaient-ils arrivés là ? Comment avaient-ils pu se frapper comme s’ils n’étaient que des ennemis ? Tout autant de questions qui trônaient dans la tête du chasseur, qui ne parvenait pas à les enlever.

Ouvrant un œil péniblement, il souffla, mais Sam lui, était là. Comme par miracle. Depuis combien de temps dormait-il ? Se redressant en mode radar, l’esprit encore embrumé et les yeux dans le brouillard, il toisa la pièce du regard, comme s’il ne reconnaissait pas les lieux. Quelle heure était-il ? Ils étaient là pour quoi déjà ? Fronçant les sourcils il se tourna vers son frère, ayant réellement besoin d’un café pour se réveiller, sentant son côté irrémédiablement râleur et grognon prendre le dessus. « Tu es revenu depuis quand ? ». Oui, ne jamais trop en demander à un Dean en train de se réveiller. Passant une main sur son visage, il soupira à nouveau avant de poser ses yeux sur son frère, les cheveux ébouriffés. « Tu m’as pas rappelé… ». Il attrapa son téléphone et constata que c’était faux. « Hm… J’ai rien dis. ». Il envoya voler son téléphone portable sur le lit un peu plus loin, celui-ci rebondit dans un bruit sourd et le chasseur haussa les épaules. « J’ai besoin d’un café. ». Avec un supplément d’alcool fort ? Oui, ça le remettrait sûrement d’aplomb ça ! Se levant d’ores et déjà, prêt à aller au café du coin, il jeta un coup d’œil par-dessus son épaule. « Alors tu viens ? ». Non, il n’avait toujours pas abordé le sujet de la ville abandonnée, du jeu sordide d’un vil démon, tout comme il ne lui avait pas avoué s’être fait un sang d’encre pour lui, qu’il fut dans cette ville ou ici même à sa recherche. La fierté était quand même toujours prédominante, mais ça faisait parti de Dean Winchester, autrement, il neigerait des vaches si ce n’était pas le cas. Son frère était là, sain et sauf, il était en vie, quasiment fidèle à lui-même, l’ainé Winchester n’avait donc plus aucune raison de s’inquiéter, pour l’instant…

Spoiler:
 



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Be proud and be safe

Tell me would you kill to save a life. Tell me would you kill to prove you're right. Crash, crash. Burn let it all burn. No matter how many deaths that I die I will never forget.No matter how many lives that I live I will never regret. There is a fire inside of the heart and a riot about to explode into flames. (c) tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 27
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4834
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Ven 30 Mar - 19:11


« OKAY, HUMMM. »



Le petit rongeur courrait de ses pattes roses, noircies par le goudron sale de cette vielle ruelle puante, galopant, reniflant, cherchant furtivement de quoi se nourrir jusqu'à ce qu'il s'arrête, net. Quelque chose qui sentait différemment se tenait là, à sa hauteur, c'était grand, ça bougeait avec lenteur, ça grognait, ça reniflait. Le sale rat avançait rapidement, s'arrêta ; resta fixe, s'avança encore, renifla avant de faire demi-tour en courant quand le géant grogna et s'indigna en sentant les petites moustaches du rongeur lui renifler ce qui devait être sa truffe, drôle de truffe. Dans un couinement, il filait à vive allure en se disant qu'il n'y avait rien de bon pour lui ici, les grandes pattes de l'homme n'avaient pas l'air compatibles avec son petit corps. Ou trop compatible au contraire. Et quand le dit géant reprenait conscience en se grattant machinalement le nez, ce qui l'avait dérangé était déjà loin dans la pénombre d'une ruelle jumelle. Et le grand brun grogna encore, membres ankylosés et douloureux, il se levait alors avec difficulté, traînant machinalement des pieds et s'aidant de ses genoux pour prendre appuie sur le sol et tenir debout, posant une main contre le mur granuleux et sale. Il entendait les sirènes dans les rues, il savait déjà donc qu'il était en ville. En revanche, il se demandait comment il était arrivé ici et pourquoi. Des tâches dansaient devant ses yeux embués, tout tournait et il devait attendre quelques minutes avant de se sentir à nouveau apte à marcher droit. Tâtant machinalement les poches de son manteau, il y trouva plusieurs choses inutiles jusqu'à retrouver un petit bout de papier. Ses lèvres bougèrent en lisant les inscriptions, ses sourcils se fronçaient jusqu’à ce qu’il se remémore. Le Motel ! Comment il était arrivé ici ? Certainement une manifestation démoniaque, une saleté qui s’était joué de lui après la mésaventure qu’il venait de vivre. Sam se rappelait petit à petit, et se disait qu’il avait dû subir un violent coup sur le crâne. Il avait la sensation que tout ça était absurde, qu'on se foutait royalement de lui et il jura entre ses dents en frappant dans une canette vide qui roula jusqu'au fond de la ruelle. Lui s'en allait, suivant le chemin qui lui semblait le plus juste dans cette ville qu’il ne connaissait pas très bien. Et les restes d'une voix sortie d'outre-tombe qui lui vrillait toujours le crâne, horriblement familière et désagréable. Tandis qu'un seul mot dansait devant ses yeux : Serpent.

Dans le portable, un numéro, un numéro composé un nombre incalculable de fois. Mais qui cette fois, qui ne répondait pas. Son frère était-il toujours en vie ? C’est la question qui trottait dans son crâne alors qu’il courrait vers la chambre du motel, après un temps considérable pour retrouver son chemin. Une fois devant la porte, le cadet tâtait ses poches en se rappelant qu’il n’avait plus d’arme sur lui. Poussant délicatement la porte, il lui fallait quelques minutes pour inspecter l’endroit, un temps pour poser un pied à l’entrée et un autre pour s’engouffrer tout entier dans la chambre. Ah, Dean était là, plongé dans un sommeil profond. Il était soulagé, mais heureux qu’il ne soit pas levé. Pour le moment, Sam n’avait pas envie de parler de tout ça, vraiment pas. Lui, il avait la tête pleine de questions sans réponses et ça l'énervait plus qu'autre chose. « Tu es revenu depuis quand ? ».Le brun tourna la tête, observant la pièce, légèrement ailleurs après avoir sursauté, il n’avait pas vu que Dean s’était réveillé. « Tu m’as pas rappelé… ». Il était prêt à protester avec force avant que celui-ci n’attrape son portable. « Hm… J’ai rien dis. ». Le pauvre téléphone vola et son propriétaire se levait, l'air aussi embrouillé que lui. « J’ai besoin d’un café. ». Bonne idée, lui aussi avait besoin d'un café, ou d'un coup de marteau pourquoi pas ? Quelque chose de fort qui l'aiderait à avoir les idées beaucoup plus clair, car là, pour le moment … « Alors tu viens ? ». Passant une main contre son visage, tirant ses traits dans une mimique que Dean connaissait très bien. Il ne se sentait pas d’humeur à poser ses fesses devant une petite table pour papoter de la pluie et du beau temps. Soupirant malgré tout, Sam suivait son frère, sans vraiment savoir quoi faire. Et quelques minutes affreusement longues plus tard, quand les deux frères se tenaient sur la table d’un café, il se contentait de croiser les bras, fixant la table en faisant trembler sa jambe nerveusement, déterminé à garder son mimétisme. Il ne savait pas par où commencer, il ne savait même pas si son frère s’était lui aussi retrouvé dans cette situation pour le moins … Inconvenante. Voilà pourquoi il décidait de commencer par là. « T’étais où ? ». Demanda-t-il simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
PIE ADMIN җ  where's the pie ?

PIE ADMIN җ
where's the pie ?


I'AM : 29
ARRIVEE : 13/10/2011
COPYRIGHT : Texas-flood
POSTS : 2068
EXPERIENCE : 5965
AGE DU PERSO : 33 ans
HUMEUR : Good



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Sam 14 Avr - 17:59





« OH I WAS RUNNING WITH A DAMN UNICORN, WHY ? »



La contrariété de son cher frère, le jeune homme la vit immédiatement. Ce n’était pas difficile, lorsque Sam tirait une tête complètement déconfite, ça ne pouvait dire qu’une seule chose. Que son ainé l’enquiquinait avec son envie démesurée de caféine. Ils ne s’étaient pas retrouvés dans ce village abandonné, Dean n’avait pas réussi à lui mettre la main dessus, et c’était pourquoi il s’était autant inquiété en se réveillant au motel comme si de rien était. De toute façon, même si Sam le taquinait à ce sujet-là, il ne saurait jamais vraiment ce qu’il avait fait. Après tout, n’était-il pas sorti à sa recherche cette nuit ? Révéler ça à son cadet, reviendrait à mettre sa fierté de côté, et ça il n’en avait pas vraiment envie à ce moment-là. Non. Trop de choses se tramaient dans leur dos, et pas assez de plumes pour savoir réellement ce qui pouvait bien se passer dans ce pays de dingues. C’était véridique, pourquoi les anges avaient-ils disparus du jour au lendemain ? Un jour on leur mettait la main sur l’épaule, leur expliquant qu’ils étaient leur seul et unique espoir d’empêcher l’apocalypse d’avoir lieu, et le lendemain, après que Sam ait merdé, plus rien. Plus une seule trace de plumes hormis celles de Castiel. En pensant aux plumes, Dean eut une grimace étrange sur le visage, comme s’il se trouvait tout seul dans la pièce. Pourquoi il pensait aux plumes déjà ? Se tapotant les lèvres, il finit par reporter son attention sur son frère, qui ne semblait pas décider à venir sans lui avoir posé la fameuse question du jour : « T’étais où ? ». L’ainé Winchester laissa un soupir s’échapper de ses lèvres avant de finalement se retourner vers son cher cadet, un sourire hypocrite aux lèvres. « Je gambadais avec une licorne afin de voir si un arc-en-ciel coulait bien de son cul voyons, c’est évident ! ». Note humoristique, il préférait le prendre avec le sourire, bien que sa lassitude fût clairement palpable dans la pièce. Agitant ses bras dans les airs dans un geste plus blasé qu’autre chose, Dean se tournait déjà vers la porte avant de marmonner un vague : « J’étais là où tu devais sûrement être toi aussi. Dans une jungle démoniaque pourrie, à la merci d’un ange déchu complètement cinglé. ». Après quoi, il s’échappa du motel pour se diriger vers sa voiture adorée qui n’avait pas bougé, elle.

Il n’avait rien contre son frère, Sam avait merdé et alors ? Lui aussi avait merdé, là, en bas, alors pourquoi continuait-il d’avoir cette boule au ventre ? Ce n’était pas logique à ses yeux, bien qu’au fond de lui, il sache pertinemment pourquoi. Parce qu’ils avaient osé lever la main sur l’autre, sans limite. Parce que son propre frère avait décidé de faire confiance à un démon avant toute autre chose alors qu’ils étaient censés être une équipe. Eux deux, non lui avec un démon supplémentaire. Il n’avait pas signé pour ça et aujourd’hui ils en payaient les frais. L’apocalypse leur tombait sur le coin de la tronche et c’était leur faute à tous les deux, parce qu’ils n’avaient pas su parler, parce qu’un gouffre s’était créé à partir du moment où il était descendu en Enfer. Bien sûr que Dean s’en voulait pour ça, bien sûr qu’il avait fait un choix égoïste au moment où il avait passé ce pacte, mais à quoi bon ? Il le lui avait dit, il ne pouvait pas vivre avec ça. Il n’aurait pas pu vivre en sachant que son jeune frère était mort, comme le reste de leur famille. Oui, au fond, ça avait été très égoïste parce que Sam s’était retrouvé dans la situation qu’il avait cherché à fuir, oui, il l’assumait, le regrettait même parfois, mais le laisser mourir aurait été un échec. Il aurait failli à son job le plus important, le plus primordial à ses yeux, et ça, ça lui était tout bonnement inconcevable. Même encore maintenant. Même en ayant cette maudite boule au ventre à chaque fois qu’il plonge ses prunelles dans les siennes.

Assis côté conducteur, Dean attendait que son frère ne daigne rentrer dans la voiture, il était irritable et avait besoin de sa dose de caféine pour entamer la journée, et faire ce qu’ils savaient faire de mieux : chasser les bestioles, aider les gens paumés ou encore résoudre ce mystère de la ville fantôme et de la voix démoniaque. Ca ne l’enchantait pas du tout, à dire vrai, il était de plus en plus grognon au fil des jours qui passaient, plus Lucifer prenait de l’avance et plus Dean serrait les fesses. Valait mieux le dire comme ça. A croire qu’ils étaient aussi paumés que le reste de la population. Ils subissaient les aléas des envies du Diable, comme c’était une superbe perspective d’avenir… Ce ne fut que lorsque Sam s’assit à ses côtés qu’il démarra la voiture, faisant ronronner le moteur comme à son habitude, dérapant sur la chaussée en faisant sa manœuvre avant de finalement filer vers le centre ville. Son café, il avait besoin de son café. « T’étais où toi ? ». Oui, à défaut de vouloir entamer une autre conversation, autant lui rendre l’ascenseur et puis… Il devait être franc, il était clairement fatigué, alors chercher un autre sujet de conversation voulait dire, réfléchir, faire fonctionner ses neurones et là il était vraiment… Vraiment fainéant ce matin.



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Be proud and be safe

Tell me would you kill to save a life. Tell me would you kill to prove you're right. Crash, crash. Burn let it all burn. No matter how many deaths that I die I will never forget.No matter how many lives that I live I will never regret. There is a fire inside of the heart and a riot about to explode into flames. (c) tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 27
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4834
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Mer 18 Avr - 19:17


« APOLOGIZE »



« Je gambadais avec une licorne afin de voir si un arc-en-ciel coulait bien de son cul voyons, c'est évident ! ». Haussant un sourcil, Sam ne faisait guère attention au sarcasme de son aîné, s'il avait envie de dire des conneries. A sa guise, car lui n'était pas d'humeur. Autant qu'ils fassent comme toujours, l'un utilisait son humour décalé pendant que l'autre fronçait les sourcils tout en prenant un air consterné et frustré par les évènements. Ne faisant pas mine que les choses allaient bien. Sam éprouvait toutes les difficultés du monde à faire semblant, c'était tout bonnement impossible chez lui et, son visage le trahissait à chaque fois qu'il ressentait une émotion trop forte. Parfois, quand sa vie en dépendait alors il y parvenait. Mais pas maintenant. « J'étais là où tu devais sûrement être toi aussi. Dans une jungle démoniaque pourrie, à la merci d'un ange déchu complètement cinglé. ». Bien, sa répondait néanmoins à sa question. Maintenant qu'il s'était fait traîné jusqu'à ce café, Sam en profitait pour déguster le sien qui lui faisait l'effet d'un coup de fouet. Il ressentait l'effet du liquide chaud qui coulait dans a gorge pour lui réchauffer l'estomac, pour agir sur ses neurones ankylosés. Le temps de loucher sur l'une des serveuses plutôt mignonne et de poser le café sur la table tout en soufflant sans discrétion. Le comportement de plus en plus je-m'en-foutiste qu'il affichait était quelque peu intriguant, même pour lui qui était en première position. « T'étais où toi ? ».

Et voilà qu'il se décidait enfin à lui poser la question de son côté, peut-être bien qu'il allait instaurer le dialogue un peu lui aussi. Qu'il allait faire un effort pour ne pas jouer les carpes puisqu'il avait eu le sentiment que c'était ce que Dean voulait. Qu'il la ferme et qu'il répare sa part de connerie. Oui, sa part, Dean aussi avait fait les siennes. Même s'il n'était pas totalement à blâmer. Souffrir de mille tortures en enfer faisait craquer les meilleurs. Et qu'on ne lui dise pas le contraire, Sam n'avait peut-être jamais clairement formulé ces paroles mais, son aîné était un bon chasseur, un très bon chasseur même. Non ce qu'il lui reprochait c'était son comportement après tout ça, les distances qu'il avait prises, le mur béant qui s'était installé entre eux. Les coups qui s'étaient échangés non pas pour les ennemis, mais entre eux. Mais il ne songeait pas à cela en regardant les traits fatigués de l'homme qui buvait le liquide noir avec lassitude, non, il songeait au reste. Et peut-être que toute sa colère partait d'un seul coup à cause de ça. Ils étaient trop durs l'un envers l'autre depuis des mois, ils s'étaient perdus, ils avaient tout traversé ensemble, il était mort pour lui. Le brun fixait le bord de sa table, avant de se rendre compte qu'il n'avait pas répondu à la question. « Euh ... Je gambadais ... avec une licorne afin de voir si un arc-en-ciel coulait bien de son cul. ». Faisait-il avant qu'un sourire n'apparaisse sur sa bouille, lâchant un petit rire avant de se racler la gorge. Puis de relever les yeux vers sa seule vraie famille, reprenant un air plus que sérieux. « Pardon Dean. ».

Et cette fois, ça ne sonnait pas comme les autres pardons, tous ceux qu'il avait demandés, qu'il avait hurlés. Celui-ci ressemblait à quelque chose, semblait réel. Et de se racler la gorge avant de commander un autre café. Est-ce qu'il comprendrait où il voulait en venir ? Réaliserait-il que dans ses prunelles sombres et brillantes, se cachait le regret et enfin, la vérité. Il s'en voulait, depuis le début il s'en voulait à mourir, ne pouvant plus regarder son reflet sans avoir envie de vomir. Mais, peut-être bien qu'il ne tenait pas les bonnes résolutions, y avait-il une autre raison à tout cela ? A toute cette comédie, à tout ce qu'ils subissaient jour après jour, à cette apocalypse qu'ils avaient déclenchée, en étant que les pantins de trous du cul à cornes et a des emplumés - qui refusaient de les aider- à part Castiel, qui lui de son côté faisait comme s'il n'existait pas. Quand son deuxième verre fut servi, Sam commençait enfin à en dire un peu plus. « C'est ... Compliqué, j'étais au même endroit que toi. Mais figure-toi qu'il y avait un chasseur que j'avais déjà rencontré bien avant avec moi et, une fille ... Qui s'avérait finalement être un démon. Elle m'a filé entre les doigts de peu mais bon sang, elle était sacrément futée. » Murmura-t-il avec soin en vérifiant qu'aucunes oreilles curieuses ne se baladaient par là. Un peu curieux, le cadet prenait le journal posé sur la table, farfouillant par-ci par là. « Tu sais quoi ? On a besoin de trouver une affaire, un truc pour nous défouler. ». Il espérait déjà qu'il oublierait sa petite faiblesse d'une minute pour se concentrer avec lui sur la recherche de quelque chose d'intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
PIE ADMIN җ  where's the pie ?

PIE ADMIN җ
where's the pie ?


I'AM : 29
ARRIVEE : 13/10/2011
COPYRIGHT : Texas-flood
POSTS : 2068
EXPERIENCE : 5965
AGE DU PERSO : 33 ans
HUMEUR : Good



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Sam 28 Avr - 11:59





« WE’RE NOT HAVING THIS DISCUSSION AGAIN. SAM. »



Une envie cuisante de caféine. Un besoin vital même. Il n’était pas résolu à parler de ce qui avait bien pu se passer pendant ces quelques heures de voyage surnaturel dans un village abandonné. Il n’en avait pas envie, il était fatigué par tout ça, par l’apocalypse imminente, et tout ce bordel, provoqué uniquement parce qu’il n’avait pas su réagir de la façon appropriée avec son frère. Parce qu’on les avait agacé avec ces histoires de début et de fin d’apocalypse. The righteous man… Blabla. Et où étaient passés les anges après tout ça hein ? Disparus, envolés dans leur précieux petit paradis, laissant l’humanité à la merci d’un malade mental en manque d’affection. Sortant de la voiture, Dean entra dans le café et s’assit à une table, Sam sur ses talons. Il venait encore une fois d’user d’humour mais la tension était clairement palpable entre eux deux, et au fond, ça le rongeait plus que de raison. Malheureusement, il était encore incapable de laisser la colère s’en aller. Oh, il avait déjà pardonné à Sam, ce n’était pas la question, mais seule restait une certaine amertume, une amertume qu’il n’arrivait pas à réprimer tranquillement dans un coin, comme il le faisait toujours lorsqu’il s’agissait de son frère. Il s’était damné pour lui, et il savait que son cadet avait voulu bien faire en voulant arrêter Lilith, mais le chasseur ne pouvait s’empêcher de penser qu’il avait été aveuglé par sa confiance en Ruby. Bien qu’elle fût définitivement morte, sa rancœur allait toujours vers elle. Oui, Sam était responsable, mais la principale était tout de même cette folle. Il s’était lui-même fait prendre, une fois, nul doute qu’elle avait bien tenu son rôle de pseudo renégate. Un frisson lui parcourut l’échine tandis qu’il posait enfin la question tant attendu. Où étais-tu, toi ? Dean se doutait déjà de la réponse, mais il fallait bien faire la discussion non ? Irrité et irritable, l’ainé Winchester semblait parti dans l’une de ses humeurs « agréables », sans réellement se contrôler. Peut-être que le café aiderait, il comptait là-dessus. Ah tiens, puis pourquoi ne pas rajouter une pointe d’alcool pour nettoyer le fond de la tasse ? Oui, ce serait une bonne idée.

Inspectant d’ailleurs celle-ci, il finit par laisser le liquide noir se répandre dans sa gorge et la réchauffer sèchement, tant il était corsé celui-là. Pinçant les lèvres, les traits tirés par une fatigue évidente, il restait cependant toujours réactif. Il n’avait jamais aimé montrer une quelconque faiblesse, mais dernièrement, il fallait croire que celles-ci prenaient le pas sur le reste, tant la situation était désagréable. Peut-être devrait-il parler avec Castiel, même si cela pouvait se révéler dangereux pour lui, il le savait bien. Sam daigna enfin ouvrir la bouche, ce qui valut un haussement de sourcil de la part du chasseur, qui arrêta son geste pour reposer la tasse et observer son frère d’un air interrogateur. Pourquoi répéter une blague aussi pourrie ? Toutefois, voir son cadet esquisser un sourire, bien qu’étrange, n’alla pas pour lui déplaire, même si honnêtement, il le regardait comme s’il était un extraterrestre. Gardant le silence, plutôt intrigué par l’attitude de Sam qu’autre chose, Dean l’écouta s’excuser. Il ne s’excusait pas d’avoir répété sa propre réplique, non, il était beaucoup trop sérieux pour ça et il le savait. C’est d’ailleurs ce qui le mit mal à l’aise. Se raclant la gorge, il but une nouvelle gorgée de café, d’une traite, avant de sortir sa flasque contenant constamment un alcool fort depuis son retour des Enfers, pour en vider le contenu dans sa tasse. L’ainé sentait la discussion embarrassante à plein nez, alors il voulut préciser tout de suite, d’un ton calme, sans amertume. « On ne parlera pas de ça encore une fois… Sam. Pas maintenant. ». Oui, pas maintenant qu’il sentait son humeur de merde se dissiper. Oui, il fallait être honnête, il avait un caractère de merde quand il s’y mettait. Malgré tout, il parut beaucoup plus calme, suite à ce « pardon », enclin à l’écouter. D’ailleurs son frère ne mit pas plus longtemps à répondre enfin à sa question.

Dean arqua un sourcil, il n’était donc pas le seul à avoir rencontré un démon là-bas.

« Lucky you. J’ai eu droit à notre ami Crowley, moi. ». Un sourire faussement enjoué étira les traits du chasseur tandis qu’il avala le contenu de sa tasse d’une traite et la reposa vide, sur la table.

Sam, lui, attrapait déjà le journal en quête d’il ne savait quoi, et lâcha une nouvelle bombe dans la conversation. Une affaire, il était sérieux là ? Qu’est-ce qu’il pourrait bien y avoir comme chose étrange à Flagstaff ? Ils y étaient depuis trois jours déjà et n’avaient rien trouvés, alors pourquoi ça changerait ?

« Okay, Captain America, jouons aux héros… Si tu arrives déjà à trouver une affaire. Bon courage, cette ville est aussi plate que les seins de la serveuse. ».

Et d’ajouter un autre café sur l’addition, qu’il sirota tranquillement pendant que son cher Sammy, cherchait une chose étrange dans le journal local et que la serveuse lui jetait des regards noirs toutes les dix secondes. Ah, quelle vie !



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Be proud and be safe

Tell me would you kill to save a life. Tell me would you kill to prove you're right. Crash, crash. Burn let it all burn. No matter how many deaths that I die I will never forget.No matter how many lives that I live I will never regret. There is a fire inside of the heart and a riot about to explode into flames. (c) tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 27
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4834
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Sam 5 Mai - 8:28


« On ne parlera pas de ça encore une fois… Sam. Pas maintenant. ». Le cadet retenait un soupire en levant les yeux au ciel, transformant son geste en fascination pour le ventilateur collé au plafond. La communication entre eux n'était pas toujours parfaite, mais depuis les derniers mois, les choses étaient encore moins aisées. « Lucky you. J’ai eu droit à notre ami Crowley, moi. ». Alors qu'il haussait un sourcil en chopant le journal, son frère attrapait sa tasse qu'il vidait d'une traite. « Okay, Captain America, jouons aux héros… Si tu arrives déjà à trouver une affaire. Bon courage, cette ville est aussi plate que les seins de la serveuse. ». Dite serveuse qui le fusillait du regard, les mots de son frères n'étaient pas vraiment discrets. Sam haussait les épaules, tentant tant bien que mal de chercher dans le papier tâché si des événements étranges étaient survenus dans la ville, il mourrait d'envie d'en demander plus à Dean sur Crowley, mais le moment était mal choisi. Il lui jetait un coup d’œil rapide avant de froncer les sourcils. Tout en buvant une gorgée de sa tasse, toussant en voyant la magouille de son frère. Il commençait à en avoir marre de le voir se saouler dès qu'il en avait l'occasion, si cela était occasionnel alors il n’en dirait rien. Malheureusement, depuis qu’il était revenu d’entre les morts, Dean se baladé sans cesse avec cette flasque. Fouillant dans sa poche en songeant qu’il devrait un jour en parler – comme beaucoup d’autres choses-, le plus jeune des frères prenait un stylo pour souligner quelques articles alors que l’autre serveuse s’arrêtait à leur table. « Excusez-moi, c'est le journal du bar vous ne pouv... ». Sam avait déjà posé brusquement un billet à plat sur la table, jetant un coup d’œil éloquent à la serveuse. « Maintenant c'est le miens. ». Ce n'est pas parce qu'il agissait plus sagement que son frère qu'il n'était pas d'une humeur des plus exécrables. La fille, prenant un air des plus scandalisés fonçait derrière le bar après avoir attrapé le billet, jacassait avec l'autre serveuse que Dean avait insultée de planche à pain. Sam de son côté faisait mine de ne rien voir, se concentrant uniquement sur les articles. Au fur et à mesure qu'il tournait les pages, un élément plus marquant que les autres attirait sa curiosité. « C'est … Excusez-moi, vous conservez les journaux ? ». Lançait-il aux serveuses qui ne semblaient pas disposées à répondre. Soupirant, le chasseur attrapait sa veste avant de faire un signe à son frère. « Bouge pas, je reviens. ». Et de sortir sous les regards courroucés des deux filles tout en se précipitant à l'extérieur. Sur la route du trajet, Sam avait vaguement aperçu une affiche plus marquée que les autres. Et quand il atteignait un panneau publicitaire, ses doigts venaient décrocher la fameuse affiche, arborant l'image d'une jeune fille souriante. Une disparition... Ses lèvres remuèrent frénétiquement comme à chaque fois qu'il réfléchissait rapidement. Il comparait l'article du journal, la date sur la photo. Quatre disparitions en l'espace d'un mois seulement ? Sam revenait sur ses pas, tirant sur la porte du bar avant de retourner à sa place et posa l'affiche et l'article sur la table. « Je sais pas pour toi, mais moi j'avais pas remarqué ça. ». Et avant qu'il ne proteste. « Oui je sais, ça peut être n'importe quoi. Mais on a travaillés sur beaucoup d'affaires de ce genre. ». Et de poser l'article tout en plantant son doigt dessus. « Lis l'article, vas-y. ». Et de glisser ses mains dans les poches de sa veste, embrassant le bar du regard. On ne pouvait pas dire que cette ville était très peuplée, ni très vivante, quant au temps à l'extérieur, il s'assombrissait de jour en jour. Il sentait presque l'orage grimper dans l'air ambiant et crépiter dans les nuages. « Allez, je suis sûr que la tenue des Men in Black t'as manquée ! ». Balançait-il avec une dose légère de sarcasme. On ne pouvait pas dire qu'ils adoraient porter les uniformes. Alors qu’il observait le ciel par la fenêtre, une femme à l’air paniqué courrait, se précipitant à l’intérieur les joues mouillées par les larmes. « Marie ? » S’étonnait l’une de serveuses qui accourrait déjà, attrapant la femme qui s’effondrait presque. « C’e… C’est jimmy ! » Hoquetait-elle d’une voix saccadée, attisant la curiosité du chasseur. « Il… Il a… Je ne le trouve pas ! ». On entendait les voix rassurantes des deux femmes, les pleures étouffé de la dite Marie, puis l’une des deux commençait d’une voix mal assurée. « Il joue peut-être avec des copains à lui ? ». Mais la mère avait l’air sure d’elle, secouant la tête vivement, les cheveux dressés en l’air et les yeux exorbités. Sam croisait le regarde de son Dean, allant de la femme à l’article tout en lui faisant des signes de tête.


Spoiler:
 


Dernière édition par Sam Winchester le Sam 14 Juil - 8:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
PIE ADMIN җ  where's the pie ?

PIE ADMIN җ
where's the pie ?


I'AM : 29
ARRIVEE : 13/10/2011
COPYRIGHT : Texas-flood
POSTS : 2068
EXPERIENCE : 5965
AGE DU PERSO : 33 ans
HUMEUR : Good



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Sam 2 Juin - 12:05





« HE’S UNBELIEVABLE. »


Il essayait, de faire comme si rien ne s’était passé, comme si son frère ne lui avait jamais préféré un Démon, mais la boule se trouvait toujours dans sa gorge, bien décidée à l’étouffer encore un peu plus. Pourtant, il était assis là, à table avec Sam, et il l’observait chercher une affaire qu’il ne trouverait sûrement pas, car, comme il l’avait dit, cette ville semblait aussi plate que la poitrine inexistante de la serveuse. Le laissant tout de même faire, Dean termina son café dilué dans l’alcool d’une traite. L’apocalypse pointait le bout de son nez quasiment partout, ce qui n’allait pas pour lui plaire. Depuis leur mésaventure dans la ville fantomatique, Lucifer n’avait rien fait d’autre, c’était le silence radio, et il n’y avait rien de plus inquiétant que le silence lui-même. L’ainé Winchester se perdit ensuite dans ses rêveries personnelles, ce qu’il serait bien, loin de tout ça, à Las Vegas, entouré de filles aussi sexy les unes que les autres. S’il fallait mourir une seconde fois, cette fois-ci il compterait bien en profiter avant, alors pourquoi on ne le laissait pas faire ? Fronçant les sourcils, il fit la moue comme un gamin, tandis que Sam se bataillait avec les serveuses mal polies. Valait mieux pour le chasseur qu’il ne relève pas ce qu’il se disait en ce moment même, se perdre dans ses pensées c’était pas si mal visiblement. Il n’entendit même pas son frère lui dire de ne pas bouger, de toute façon que voulait-il qu’il fasse ? Il ne devait sûrement pas y’avoir de bar à strip tease dans le coin, et surtout pas de bonne heure le matin. Haussant simplement les épaules, il vida encore un peu d’alcool dans sa tasse et en avala le contenu cul sec, pour se réveiller et se secouer les puces. Le cadet Winchester avait visiblement trouvé quelque chose lorsqu’il revint vers lui, posant déjà l’affiche et l’article sur la table. Dean soupira mais n’eut pas le temps de protester, son frère ne semblait pas vouloir lui donner cette chance. Fronçant les sourcils il observa le visage sur l’affiche et l’article qu’il avait pêché.

Lançant un regard blasé à Sam qui lui disait déjà de lire, il souffla dans sa barbe et survola l’article des yeux. Une disparition supplémentaire dans une petite ville, rien de bien folichon jusqu’à maintenant. Jetant un coup d’œil aux autres membres du café, il hocha la tête et se pencha vers Sam.

« Et ta théorie c’est quoi Dr Watson ? ». Oui parce que, c’était bien joli, mais ça pouvait être plein de choses : vampires, loups garous, esprit, ou même un simple kidnappeur dérangé. C’était bien connu que les humains étaient encore plus cinglés que les revenants !

Et Sam eut ensuite la merveilleuse idée de lui parler de ce costard étriqué qu’il haïssait comme Crowley en personne. Il était sérieux là ? Arquant un sourcil, il perdit son sourire (en avait-il un d’ailleurs ? Bonne question), posant finalement ses prunelles émeraude dans celles de son frère. « Come on ! C’est vraiment nécessaire ? ». Oui parce que bon… Il s’en serait bien passé et en plus, si ça se trouve ce n’était rien. Sauf que… Quand il pensa cela, une femme déboula dans le café en mode panique. Dieu que les humains étaient prévisibles. Pinçant les lèvres et se redressant dans son siège, il osa un sourire ironique. « Good times. ».

Oh les signes de tête de son frère il les vit clairement bien, il était d’ailleurs incroyable. Levant les paumes vers le ciel, Dean roula des yeux signifiant un « ça peut être n’importe quoi ! ». Puis il daigna observer le spectacle et dût se rendre à l’évidence, il y’avait peut-être quelque chose ici… Un Serial kidnappeur, ou un Serial Violeur sûrement… Mais il doutait sincèrement en une meute de Loups Garous ou encore une voiture tueuse, une araignée humaine made in spiderman, non vraiment… Ca pouvait être tout et n’importe quoi… Poussant le badge de faux flic vers son frère, il sourit à nouveau. « Go get him tiger. Je crois que tu aimeras montrer ton badge avant moi… ». Il siffla la serveuse et souleva sa tasse, signifiant qu’il en revoulait un, puis il rattrapa Sam par la manche pour l’obliger à s’abaisser avant de murmurer : « Les mères en pleures adorent tes puppy eyes, je prendrais les plus coriaces plus tard. ». Oui bon, cette chasse l’occuperait peut-être après tout.



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Be proud and be safe

Tell me would you kill to save a life. Tell me would you kill to prove you're right. Crash, crash. Burn let it all burn. No matter how many deaths that I die I will never forget.No matter how many lives that I live I will never regret. There is a fire inside of the heart and a riot about to explode into flames. (c) tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 27
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4834
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Mar 17 Juil - 16:23

« Et ta théorie c’est quoi Dr Watson ? ». Cette réplique suinte l’ironie à plein nez, le sarcasme et le foutage de gueule. Non ? Il est trop paranoïaque peut-être ? Faux, il connait son frère. Dean n’est absolument pas emballé par cette histoire, et c’est bien du scepticisme qu’il lit sur ce visage borné. L’agitation dans la salle change alors cette expression, et c’est une mine éloquente qui a l’air de dire ‘Ah tu vois, je te l’avais bien dit !’ qu’il affiche à son tour. « Good times. ». « Oh la ferme ». Soupire-t-il en fixant la mère en pleure. Si c’était pour tomber sur la carcasse grouillante de vers d’un gosse, il n’était franchement pas emballé finalement. « Go get him tiger. Je crois que tu aimeras montrer ton badge avant moi… ». Le cadet se tourne à nouveau en le fixant avec de gros yeux, avant qu’il ne le chope pour lui murmurer un « Les mères en pleures adorent tes puppy eyes, je prendrais les plus coriaces plus tard. ». Va te faire foutre Dean ! Un soupire, une nouvelle œillade rapide au petit groupe tandis qu’une des serveuses s’approche. Il lui adresse une grimace sensée mimer un sourire avant de jeter un regard éloquent à son frère. « Je te laisserai les plus coriaces le moment venu. ». Avant de se jeter dans la fausse aux lions et de s’approcher, toutes dents dehors.


Cinq heures du matin. Le réveil est encore une fois, plus que matinale. Il a encore les cris désespéré de la mère en tête, et il l’a revoit le jeter en hurlant d’aller se faire voir. Ses ‘ Puppy Eyes’. Mais bien-sûr. Bordel. Il se tourne vers la droite, puis vers la gauche, regarde son frère plongé dans les bras de Morphée, la bouche grande ouverte et dégoulinante de bave. Bon, peut-être pas tant que ça, mais cette vision lui tire un drôle de sourire. On pourrait presque croire que les choses sont toujours comme avant … Avant qu’il n’achève ce monde par son idiotie. Qu’il n’achève le travail de son frère. Tout deux n’avaient jamais désiré cela, c’était arrivé, un point c’est tout. Une mèche de cheveux lui rentre dans l’œil, il l’a repoussé en se remettant sur le dos, poussant un énième soupire. Il en a marre de cette presque insomnie qui le ronge depuis des mois. Alors il se lève, s’appuie sur la plante de ses pieds en cherchant l’équilibre que le manque de sommeil lui a volé. Lève sa bouille en l’air en étirant ses bras de titan et lâchant un grognement de douleurs sous le craquement de sa colonne vertébrale. Dès que tout ça serait fini, il prendrait bien sa retraite finalement. Une retraite … Comme si on avait déjà vu un chasseur avoir une vie après la première. Sa retraire prendrait la forme d’une faucheuse. C’est en trainant des pieds qu’il rejoint un pantalon et une paire de chaussures qu’il enfile rapidement, avant de rejoindre la sortie. Ses longues guiboles le guide vers l’inconnu pour cette marche nocturne. Peut-être qu’il pourrait trouver des indices …

Et partir rapidement de cette ville une fois l'affaire résolue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
DESTINY җ  your destiny is in my hands

DESTINY җ
your destiny is in my hands


ARRIVEE : 12/10/2011
COPYRIGHT : texas-flood
POSTS : 271
EXPERIENCE : 6479
AGE DU PERSO : plus vieux que toi



MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   Sam 11 Aoû - 15:11


TOPIC TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.road-again.net
Contenu sponsorisé

MY NAME IS








MessageSujet: Re: Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN   

Revenir en haut Aller en bas
 

Damn it, come on Sam ! Ҩ SAM&DEAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.
» 400000 PROSTITUÉES?DAMN!
» [Rudy]« Close the damn door ! » [Mister William, me feriez vous l'honneur ?]
» Mon passé touche à présent mon futur... Damn. | Ft Katherina
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL RPG - road again җ the devil you know :: җ SUD OUEST җ :: 
± flagstaff
 :: 
± the indian
-