AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM FERME SES PORTES OFFICIELLEMENT. MERCI A TOUS D'AVOIR VECU AVEC NOUS CETTE AVENTURE. ON VOUS DIT A TRES BIENTOT SUR MAGNA VERITAS, POUR CEUX QUI NOUS SUIVENT. Oops, I did it again... || Ft Cassandra Miller 2176505670
-31%
Le deal à ne pas rater :
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie (ODR 20€)
45.55 € 65.55 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Oops, I did it again... || Ft Cassandra Miller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shaun A. Macleod

MY NAME IS

Shaun A. Macleod
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


ARRIVEE : 02/09/2012
COPYRIGHT : Fleurdeneige & Tumnlr
POSTS : 23
EXPERIENCE : 5598
AGE DU PERSO : 29
HUMEUR : Étrange?



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

Oops, I did it again... || Ft Cassandra Miller Empty
MessageSujet: Oops, I did it again... || Ft Cassandra Miller   Oops, I did it again... || Ft Cassandra Miller EmptyJeu 27 Sep - 19:14


Pas taper...



Ma nuit s'était passée comme toutes les autres nuits: Je n'avais pas fermé l'oeil, trop occupé à courir après des créatures que je n'aurai jamais pu imaginer avant tout ça... Des fantômes, des démons informes, des humains possédés, des créatures à fourrures trop agressives et pas assez ordinaires pour avoir leur place dans un zoo... C'était devenu mon pain quotidien, une activité plus couteuse qu'avantageuse mais je n'avais plus rien à y perdre à part ma vie. Une vie qui ne valait plus rien sans elle... Pour accompagner ma douloureuse solitude je n'avais plus qu'une vieille voiture et un coffre plein d'armes diverses et variés; allant du calibre 12 au bon vieux pieu des familles. J'étais devenu étrange, exclu de cette société dans laquelle je ne m'étais jamais réellement intégré, je dormais le jour et vivais la nuit à part dans de très très rares occasions.

Debout devant le miroir de cette salle de bain miteuse, je constatais avec une étrange lassitude que ma blessure de la veille s'était un peu plus infectée que prévu. J'avais pourtant fait le nécessaire, me rabattant une fois de plus sur ce que ma formation de SAS m'avait enseigné il y a de cela des années déjà. En toute franchise, je ne savais même pas comment cette vilaine plaie béante s'était installée sur mon bras... Sans doute cette saleté de Wendigo... Ou peut être la simple trace de la chute qu'il m'avait fait faire (et cela à plusieurs reprises d'ailleurs...)? Difficile à savoir... Et puis quelle importance? Je passais un chiffon mouillé sur la plaie, constatant par la même occasion que ma main était encore un peu brunie... Visiblement j'avais vraiment eu chaud en mettant le feu au corps de la créature alors qu'elle était encore en vie... Et c'est le cas de le dire! Salle bête!

Je pinçais mes lèvres pour retenir un grognement de douleur. C'était sûrement plus grave que ça en avait l'air mais je ne voulais pas me faire soigner... Déjà parce que j'aurai du mal à expliquer un truc pareil et aussi parce que je n'ai jamais était un grand fanatique du milieu hospitalier... Et encore moins depuis qu'Elizabeth est morte... Ce lieu me fait penser à elle, tout me fait penser à elle et c'est une douleur bien plus insupportable que celle qui paralyse doucement mon bras. Mes yeux se ferment quelques instant alors que mes poumons tentent plus ou moins vainement de se re-remplir. Je me sens faible, minable, et je déteste ça. Ce n'est pas une question de virilité ou d'honneur c'est bien plus profond que ça: J'ai l'impression de la décevoir et je ne peux pas me le permettre. Elizabeth est morte par ma faute alors je dois me battre pour mériter de la retrouver un jour.

Un combat qui, je le crains, devra passer par la case hôpital... Une chance pour moi que je connaisse la personne idéal pour guérir mon bobo! Enfin idéale... Je ne suis pas vraiment certain que l'idée qui vient de fleurir dans mon esprit soit la meilleure du monde... Et à vrai dire elle peut même être dangereusement suicidaire... Mais je n'ai pas envie de répondre à toutes les questions que cette blessure peut réveiller, j'ai besoin d'une personne de confiance, de quelqu'un qui me connaisse mon métier... Et il n'y a qu'une seule personne en ce bas monde pour correspondre parfaitement: Cassandra, la femme de mon meilleur ami Max. Leur situation n'est pas des plus confortable en ce moment mais ça ne me regarde pas et ça n'affecte en rien les relations que j'avais avec chacun d'entre eux. A savoir que j'ai toujours une peu bleue de cette femme tout en la trouvant fort sympathique... Allez comprendre!

Puis je suis à quelques kilomètres de New York, il serait dommage de se priver! Prenant mon courage à deux mains, je récupère mes affaires et quitte enfin le motel qui m'avait servit d'abri pour quelques jours. Mon armurerie personnelle était toujours cachée dans le faux coffre de ma voiture, chargée et prête à servir, mais pas aujourd'hui, peut être même pas avant demain soir: mon bras et de plus en plus engourdit et ça n'annonce rien de bon... Doucement mais sûrement, je prends donc la route en direction de la grande pomme. Je connais bien cet endroit, j'y ai vécu pendant tellement d'années... Et pourtant je ne les ai pas vu passées... Un dernier virage à droite me permet directement d'entrer dans le parking du bâtiment. Un autre endroit que je ne connais que trop bien: L'ancien lieu de travail de ma chère et tendre Elizabeth... Elle n'aurait pas aimé me voir ici dans cet état...

Cassandra n'est pas spécialisé dans ce qui m'amène mais je sais qu'elle ne me posera pas de questions... Au pire j'aurai le droit à un sermon mais rien de plus, elle sait déjà tout ce qu'il faut savoir. Mon estomac se noue. Je ne sais pas vraiment pourquoi je redoute toujours de rencontrer cette femme. Elle est pourtant charmante... Peut être que j'en sais moi-même un peu trop sur elle? Ou que j'ai simplement conscience que malgré tout mon entrainement elle serait parfaitement capable de m'en coller une? Je ne sais pas... Peut être que ce qui ressemblait à un jeu entre nous au départ était devenu un sentiment plus profond? J'avais peut être simplement fini par croire à ma petite comédie? Probable, mon cerveau n'était plus vraiment très fonctionnel depuis le jour de sa disparition... Mais n'avais-je pas toujours agis de la sorte avec Cassandra? Sans doute que si, je ne sais plus.

    « Je suis un ami du docteur Miller, serait-il possible de la voir un moment? »

Pas de pudeur ou de gêne, je veux juste éviter de trop attirer l'attention. Sans compter que cette femme ne m'aurai jamais dirigé vers Cassandra s'il elle avait su la véritable raison de ma visite... Armé de mon plus beau sourire et d'un air confiant, il ne m'est pas vraiment difficile de détruire toute petite trace de doute sur le visage de la jeune femme qui me lance un oui de la tête avant de plongé son regard sur le petit écran qui lui fait face. Ses jours ont légèrement rougies mais aucunes autres marques de gêne ne viennent abimer son joli visage enfantin. Elle n'est pas la première à réagir de la sorte, et le pire la dedans et que je ne me rends même pas compte de ce qui créer cette étrange réaction... Mon air nonchalant peut être? Ou ce côté mauvais garçon avec mes cheveux en bataille et mon regard presque froid? Je ne cherche pas à comprendre, aucunes d'elles n'aura raison de ma fidélité envers ma défunte épouse... La preuve: l'alliance toujours fixée à mon doigt.

    « Elle sera disponible d'ici quelques minutes, si vous voulez aller vous installer devant son cabinet. »

Je me contente de lui lancer un signe de la tête avant de me diriger vers le lieu dit. Je sais très bien où aller et je sais aussi très bien ce qui m'attend là bas... La gorge un peu serrée mais un sourire toujours courageusement accroché à mes lèvres, je m'installe sur une des chaises de la salle d'attente. Avec un peu de chance, le patient qui me précède est assez pénible pour me faire passer pour un enfant de choeur... Sinon il ne me reste plus qu'à espérer que ma blessure soit assez grave pour la dissuader de m'en coller une pour illustrer son avis sur la chasse au fantôme... S'il y a un Dieu, ce dont je doute, j'espère sincèrement qu'il veille sur moi à l'heure actuelle! Pour me changer les idées, et surtout pour avoir l'air le plus détaché possible, je m'empare d'un des catalogues sans intérêt présent à côté de moi... Pour les gens, je vais très bien mais en réalité la douleur est de plus en plus pesante...
Revenir en haut Aller en bas
 

Oops, I did it again... || Ft Cassandra Miller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL RPG - road again җ the devil you know :: җ NORD EST җ :: 
± cote est
 :: 
± 5th avenue
-