AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM FERME SES PORTES OFFICIELLEMENT. MERCI A TOUS D'AVOIR VECU AVEC NOUS CETTE AVENTURE. ON VOUS DIT A TRES BIENTOT SUR MAGNA VERITAS, POUR CEUX QUI NOUS SUIVENT.

Partagez | 
 

 Un cauchemar pourtant bien réel [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MY NAME IS

avatar
flesh and blood җ HUMANITY

flesh and blood җ
HUMANITY


I'AM : 31
ARRIVEE : 01/10/2012
COPYRIGHT : Anarya
POSTS : 20
EXPERIENCE : 4507
AGE DU PERSO : 28 ans
HUMEUR : Mitigée



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Un cauchemar pourtant bien réel [Pv]   Mar 2 Oct - 8:28

Spoiler:
 

    Je me redresse brusquement dans mon lit, le souffle court, mes fringues collées à mon corps et les cheveux en vrac. Ce rêve que je viens de faire, il n’est pas normal. Bordel, je suis en train de perdre des cases. Je replie mes genoux contre mon corps et je presse ma tête tout contre, réfrénant le sanglot qui remonte dans ma gorge. Je le vois, tout le temps, et ça me fait peur. Pourquoi ? Pourquoi après un an ? Je pensais être soignée, je pensais avoir dépassé tout ça mais il semblerait que j’ai tord.
    Je glisse mes doigts dans mes cheveux, respirant longuement pour tenter de calmer mon cœur qui bat la chamade. Je détaille ma chambre vide plongée dans l’obscurité et je daigne finalement m’extirper de mon lit pour me diriger vers la fenêtre et écarter le rideau pour regarder à l’extérieur. Le quartier semble calme, alors pourquoi est-ce que je suis là, suspendue à la fenêtre ?

    Un grincement. D’abord léger, derrière moi. Je me raidis de peur mais je tourne lentement mon visage vers la porte de la chambre. Elle s’est entrebâillée. Toute seule. Non, pas toute seule. Je me dirige vers l’interrupteur de la pièce et j’allume. C’est là que je vois les traces mouillées au sol. Les empreintes sont petites et je sens mon cœur se serrer. Non, non. Tu rêves encore Elly. Je colle mes mains contre mes paupières, espérant que tout cela cesse puis j’ouvre les yeux. Mais elles sont là, toujours là, et se dirigent de ma chambre au couloir. Je me fais violence pour mettre un pied devant l’autre, lentement. Mes joues sont humides et j’en essuie les larmes rageuses d’un revers de main. Ce n’est pas possible, Elly, tu es en train d’halluciner. Les fantômes n’existent pas.

    Je pousse la porte et je pénètre dans le couloir, hésitante, suivant les traces humides qui mènent jusqu’à la salle de bain. Je cesse même de respirer lorsque j’en pousse la porte et que je regarde à l’intérieur. Je ne vois rien. Je soupire longuement avant de me tourner vers le miroir et de m’appuyer contre l’évier. C’est là que je le vois, dans le miroir, à quelques mètres derrière moi. Mes jambes flanchent et je sens ma respiration se bloquer.

    « Non… C’est pas possible. Jack. Tu n’es pas là. Je suis en train de rêver… » – Je tente de me convaincre mais en vain, l’apparition de mon fils ne disparait pas. Il se tient là, vêtu de son ciré jaune ruisselant d’eau, son teint anormalement blafard. Quand il ouvre la bouche, je me maintiens les mains contre les oreilles.

    « Pourquoi, maman, pourquoi tu m’as laissé… Moi j’ai froid et j’ai peur. » – Cette voix, c’est la sienne. Pourquoi est-ce que je m’inflige ça ? Pourquoi est-ce que je tiens tellement à le voir devant moi ?

    Je me glisse contre le mur pour atteindre la porte et je me mets à courir jusqu’au rez-de-chaussée. Si tout ça est dans mon esprit, alors pourquoi je fuis ? Je ne sais pas. Il y a juste cette crainte et cette honte, parce que je suis responsable de sa mort. Le poids de ma culpabilité.
    Je dévale les marches, et je manque de glisser sur le tapis avant de tourner la clé dans la serrure et de vouloir ouvrir la porte. Mais rien, c’est bloqué. Je la tourne désespérément et je me plaque finalement contre la porte pour regarder le haut des marches.

    « Laisse moi. Je t’en supplie… » – Je ferme les yeux, me forçant à me réveiller.

    Tout ça n’est qu’un cauchemar. Un de plus…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un cauchemar pourtant bien réel [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fin d'une journée qui s'annonçait pourtant bien... [Bree] - TERMINE
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL RPG - road again җ the devil you know :: җ NORD EST җ :: 
± chicago
-