AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM FERME SES PORTES OFFICIELLEMENT. MERCI A TOUS D'AVOIR VECU AVEC NOUS CETTE AVENTURE. ON VOUS DIT A TRES BIENTOT SUR MAGNA VERITAS, POUR CEUX QUI NOUS SUIVENT.

Partagez | 
 

 « 'Cause, I mean ... Vanilla does have a certain appeal to it, right ? » Ҩ Cass'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MY NAME IS

avatar
flesh and blood җ HUMANITY

flesh and blood җ
HUMANITY


ARRIVEE : 15/05/2012
COPYRIGHT : Lovely Kitty.
POSTS : 128
EXPERIENCE : 4727
AGE DU PERSO : Vingt-trois ans.
HUMEUR : Déphasée.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: « 'Cause, I mean ... Vanilla does have a certain appeal to it, right ? » Ҩ Cass'   Sam 1 Sep - 16:57

Le choix est dur. Et encore, c'est un euphémisme ; cornélien, presque. Multiples soupirs, roulements d'yeux au ciel et lèvre inférieure intensément et intensivement mâchouillée ; son visage se tord dans tous les sens possibles et inimaginables et est désormais le théâtre d'une dizaine de mimiques incontrôlables. Tiraillée. Elle est tiraillée entre ses deux options. Objet du tiraillement numéro 1 ? Un joli paquet au fond bleu, contenant des Oréos : fameuse et délicieuse gourmandise dont la rouquine raffole. Deux biscuits noirs qui entourent une crème blanche ; simple, mais diablement efficace et un véritable plaisir pour les papilles gustatives de notre Teddy. Objet du tiraillement numéro 2 ? Un second paquet quasiment identique, au même fond bleu, qui lui contient les mêmes biscuits, cette fois-ci, aromatisés à la vanille. Profonde inspiration tandis que le regard de Teddy, oscille, navigue rapidement et successivement d'un paquet à l'autre. Recette originale ou vanille. Vanille ou recette originale.
Rah ! Elle n'en sait rien, c'est beaucoup trop de pression pour une éternelle indécise telle qu'elle. Une indécise pathologique, même. Oui oui, c'est une maladie. Sa maladie. La sienne et celle de sa mère car l'indécision semble se transmettre de mère en fille chez les Gallagher. Seuls les mâles de la famille semblent avoir échappé à ce trouble. Et pour la rouquine, c'est ainsi depuis qu'elle est haute comme trois pommes : elle a toujours eu du mal à se décider. À faire un choix définitif, sans avoir de nombreux doutes et remords la seconde d'après. Dieu merci, cette pathologie était à un niveau bien plus avancé lorsqu'elle était enfant et s'est estompée au fil du temps. Légèrement. Longtemps, elle a hésité. Entre Barbie la professeur et Barbie à la plage, entre la jupe rose et la jupe bleue, entre les baskets avec scratchs ou avec les baskets avec lacets. Et pas plus tard que ce matin, la rouquine était déjà en plein dilemme au saut du lit : les sous-vêtements Snoopy ou les sous-vêtements Wonderwoman ? Ne riez pas, c'est très très sérieux et ce n'est pas une décision à prendre à la légère pour elle. Intense réflexion et une longue, très longue, trop longue peut-être bataille avec son subconscient. Teddy a finalement opté pour ce bon vieux Snoopy. Et maintenant, elle se sent coupable d'avoir abandonné sa Wonderwoman. Bah ouais, c'est qu'elle a quand même la grande classe la fille.
Retour au présent. La vanille ou le chocolat. Arf, c'est pas humain de lui demander de choisir et pourtant, elle le doit. Les joies de la vie de chasseuse : ne reste pas plus d'une semaine dans une ville, dors quand et où tu peux, sois condamnée à être fauchée pour le restant de tes jours. Ou du moins, à l'être la plupart du temps. Oui, Teddy est une grande indécise et le sera probablement pour toujours. La seule décision qui ne lui a pas provoqué de fortes migraines ? Celle de partir avec son frère, Holden. De se lancer dans une sorte de road-trip et de traquer toutes les créatures surnaturelles qui croiseront leur chemin. Plutôt drôle de se rendre compte que ce sont les décisions les plus triviales qui lui posent le plus de problèmes.
Tiens, Holden ! Elle pourrait l'appeler, lui demander son avis sur cette question d'une importance capitale ? Et en une seconde, il trancherait et résoudrait son problème, devenant ainsi son sauveur, son nouvel héros. Oui, rien que ça. Hm. Mais une fraction de seconde suffisent à Teddy pour chasser cette mauvaise idée de son esprit d'un secouement de tête. Le connaissant, il l'enverrait gentiment balader et se moquerait peut-être même d'elle au passage en la taquinant sur sa folie. L'indécision de Teddy : un trait de caractère qui a le don de titiller voire parfois d'énerver son Holden au plus haut point et de lui "casser les noix de cajou" pour reprendre l'une de ses expressions. Tsss. Le fourbe, le cruel, le méchant. Et soudain, alors que tout espoir semble vain, une idée traverse sa petite tête rousse. Un sourire malicieux aux lèvres, elle s'approche du comptoir de la caisse, derrière lequel se trouve le gérant. Un grand jeune homme, un peu plus de la trentaine, l'air terriblement blasé. Roux, lui aussi. Son sourire s'élargit. « Bien le bonjour, camarade rouquin ! J'aurais besoin de votre aide ; m'voyez, je suis face à un dilemme là : les Oréos, à la vanille ou pas ? Parce que j'veux dire, les classiques sont … un classique, pas vrai ? Mais vous trouvez pas que ceux à la vanille sont vachement attirants tout de même ? » Regard blasé du gérant en réponse face à son petit discours, débité d'une traite. Tsss, faut croire qu'elle est toute seule sur ce coup-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 26
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4710
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: « 'Cause, I mean ... Vanilla does have a certain appeal to it, right ? » Ҩ Cass'   Dim 2 Sep - 19:52

« Vous faites erreur ... ». Et voilà que ça recommence, encore et encore. Putain de cercle infernale qui tourne en boucle, tel un disque rayé qu'on a oublié de retirer de son socle. On l'accoste, on lui pose des questions et elle ne veut pas répondre. La meilleure solution ? Se plonger dans le désaveu le plus total, ne pas enfiler ses lunettes aux bords cette fois bleue et faire semblant de ne pas comprendre. « Qui est Jane Blackwood ? ». Ses paupières se ferment et s'ouvrent, clignement frénétiquement. Ses lentilles marron masquent ses yeux d'un bleu clair, petite fourberie quotidienne pour protéger sa double vie. Elle ne sait pas si c'est efficace, mais le sentiment d'insécurité lui bouffe la vie. Et son sourire se fade en une moue confuse. « Vous ... Vous lui ressemblez vraiment pourtant ! C'est fou ! ». J'ai pas le temps ! Qu'elle braille dans son crâne en mimant la même attitude de confusion. Cette situation est plutôt rare, surtout lorsqu'elle bouge loin du Texas. Mais là, là, non, il faut qu'on vienne l'emmerder alors qu'elle est là pour acheter un banal et simple petit pot de beurre de cacahuète. La veille avait été plutôt rude, la chasse infernale est terriblement longue avait duré une semaine entière. Une semaine à traquer un loup-garou avec un sens de l'humour absolument glauque. On ne peut dire qu'elle apprécie l'offrande qu'il lui a faite en posant la tête de sa dernière victime dans un sac de supérette, au pas de sa porte. Soigneusement emballé dans un carton géant de nouilles chinoise, format familial. Un comportement qu'elle n'a encore jamais identifié chez eux, celui-ci était plus que conscient de sa condition. Doublement dangereux pour tout le monde. Oui, un Serial-Killer loup-garou, c'est pas commun comme situation. En bref, elle est déconnectée du monde et ne veut qu'une chose : Manger son beurre de cacahuète. L'homme d'une tête de plus la fixe, sourcils épais froncés sur son visage marqué. Un quarantenaire qui vieillit plutôt mal si elle ne se trompe pas dans son jugement hâtif. Une allure certes chic, mais peu fiable. Cassiopée aime ses 'partisans' quand elle revêt le costume de l'écrivain, mais pas les êtres humains quand elle enfile l'habit de chasseuse. Du moins, pas particulièrement.

« Oui, je m'excuse. En tout cas, vous avez tort de ne pas connaître. ». Un sourire froid et elle se détourne de lui, levant les yeux au ciel. Comment l'ignorance d'un fait peut-elle devenir un tort ? Surtout s'il est intentionnel. Quel crétin ! « Bien le bonjour, camarade rouquin ! J'aurais besoin de votre aide ; m'voyez, je suis face à un dilemme là : les Oréos, à la vanille ou pas ? Parce que j'veux dire, les classiques sont ... un classique, pas vrai ? Mais vous trouvez pas que ceux à la vanille sont vachement attirants tout de même ? » Un sursaut et la chasseuse se tourne, penchant la tête sur le côté pour tenter d'apercevoir la caisse de son rayon. Cassiopée connait cette voix ! Elle la reconnaitrait entre mille ! Et cette fois elle tombe plus qu'à pique, elle en pleurerait de joie. Des semaines sans voir une seule tête connue ! Vous savez ce que ça fait ? De se sentir traquée par la mort en permanence, dans la solitude la plus total ? Non ! « Nature ! ».Sa voix explose dans les rayons des conserves et la brune surgit presque en courant, arrachant le paquet des mains de Teddy. « La vanille dénature le goût. ». Continue-t-elle avec un sourire joyeux, sortant son porte-monnaie de sa poche. « Je prends le tout. » Oui, elle achète ce paquet sans réfléchir. Le voilà son Bonjour, Cass n'aime pas les courbettes et s'y plie rarement, la jeune soeur de son amie de Fac le sait parfaitement. Elle a toujours agi ainsi. « Hum. Excusez-moi ? ». Non mais quoi encore ! En coeur le caissier et l'écrivain se tourne vers le type qui vient de l'accoster, attendant que celui-ci ne réponde. « La vanille ajoute tout de même un sacré plus. ». Et le voilà son sourire de simplet scotché sur sa face. Il sait, elle est totalement grillée. Un regard exorbité à la rouquine et elle lance l'attaque des yeux de cocker. Ses proches l'appellent tous Cassiopée, de son vrai prénom. Cette situation avait un petit quelque chose assez ... ridicule ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
flesh and blood җ HUMANITY

flesh and blood җ
HUMANITY


ARRIVEE : 15/05/2012
COPYRIGHT : Lovely Kitty.
POSTS : 128
EXPERIENCE : 4727
AGE DU PERSO : Vingt-trois ans.
HUMEUR : Déphasée.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: « 'Cause, I mean ... Vanilla does have a certain appeal to it, right ? » Ҩ Cass'   Dim 9 Sep - 21:21

« Holden ? J'me fais chier dans cette piaule ! » qu'elle a braillé à son frère, une vingtaine de minutes plus tôt, de la salle de bain qu'elle squattait depuis un peu plus de dix minutes. Occupée à contempler et à compter les carreaux. Oui, c'est sérieux. Aussi sérieux que l'affaire de la culotte Snoopy versus celle de Wonderwoman. Même qu'elle en a compté exactement vingt-cinq en largeur et trente en longueur. Toujours aussi sérieusement. Parce que Teddy, elle s'ennuyait tellement dans cette maudite chambre d'hôtel, qu'elle s'est donnée comme mission de compter les carreaux. Absolument tous les carreaux de toutes les pièces de toute cette foutue chambre en espérant que cela l'occuperait l'espace de quelques instants. Et, à vrai dire, ça a plutôt bien marché, ouaip. Le plan était plutôt cool, la mission un succès. Et ceci pendant approximativement quinze minutes ; et je peux vous dire qu'elle ne s'est pas ennuyée une seule seconde. Et puis il n'y a plus rien eu à compter et son monde s'est à nouveau assombrit. Si ce n'était pas pour Holden, jamais ô grand jamais Teddy ne se serait lancée dans une carrière de chasseuse. Ou de second de chasseur, plutôt. Trop froussarde pour ça. Pas assez débrouillarde, aussi. Et, une fois l'excitation du nouveau passée, elle se serait bien trop vite ennuyée. Elle en est sûre. Non, chasser des démons, fantômes et autres bizarreries est définitivement tout sauf une carrière à long terme pour la rouquine. Holden. C'est l'unique raison pour laquelle elle se laisse volontiers dépérir d'ennui et moisir dans ce trou perdu. Son grand frère adoré : sa raison d'être ici. Sa raison de vivre à présent, presque. Et elle a beau se faire chier comme un rat mort ici, il n'est pas question qu'elle quitte l'endroit sans lui à ses côtés. « Hm … Va faire les courses ? Ça t'occuperas. Y'a un supermarché pas loin, au coin de la rue. » que son frangin lui a calmement répondu, le regard fixé sur son écran d'ordinateur. « Hey Teddy ? Fais gaffe : dévalise pas les rayons d'Oréos, j'te connais. » Elle s'est contentée de lui répondre d'un mollasson "bouais" - en guise d’acquiescement – et d'un doux baiser sur sa joue - en guise d'au-revoir - avant de claquer la porte du motel en vitesse, toute joyeuse à l'idée d'avoir enfin une occupation, même la plus brève. Tss. S'il savait dans quel dilemme il l'a fourrée maintenant, le fourbe.
Si seulement il y avait un éclair au chocolat ! Le problème aurait été totalement réglé en moins d'une fraction de secondes, comme avec un coup de baguette magique. Bah ouais, parce que les éclairs au chocolat : c'est magique. C'est sacré, même. Un éclair, et la vie est de nouveau belle. Un éclair, et la paix dans le monde est restaurée. Par contre, il faut absolument que ce soit un éclair au chocolat, parce que ceux au café - par exemple - sont juste sacrilège pur et dur. Ouais, dommage qu'il n'y ai pas d'éclair au chocolat ... La rouquine tuerait pour avoir un de ces délicieux rouleaux sucrés fourrés à la crème et nappés d'une succulente ganache au chocolat. Là, maintenant, tout de suite ; rien que d'y penser, ses yeux se remplissent de millions de petites étoiles. Parce qu'avec un éclair, son cerveau se vide totalement, ses ennuis se dissipent et soudainement : le choix est clair (et je vous que le jeu de mot n'était absolument pas voulu). Oui, le choix est aussi limpide et merveilleux que de l'eau minérale un jour de désert. Bah ouais, c'est bien connu : les éclairs au chocolat, ça surpasse tout ; même les cookies.
Tant pis : elle appelle Holden ; après tout, c'est lui qui l'a initialement fourrée dans cette galère, et bien qu'il assume à présent ! D'un geste rapide de la main, la jeune fille extirpe son portable de la poche avant droite (oui, c'est précis) de son jean et se prépare à appuyer deux fois sur la touche appel, pour composer directement le dernier numéro appelé. Le seul numéro en mémoire, d'ailleurs. « Nature ! » La voix détonne, la voix étonne et la voix brise le silence environnant à elle seule. Explosion de joie de la rouquine qui se traduit par un sourire anormalement large. Son regard passe de l'expression blasée du gérant – d'ailleurs, Teddy n'arrive pas à déterminer finalement si c'est elle qui l'a blasé, s'il est réellement déprimé ou s'il est tout simplement constipé – aux traits étirés par l'euphorie de son amie. « La vanille dénature le goût. » Elle s'apprête à la prendre dans ses bras mais un intrus impoli vient briser ce moment de béatitude ; et pour cet affront, il récolte le légendaire regard semi-noir, semi-mais bon sang, t'es qui toi ?! de Teddy. Une œillade en direction de la grande brune aux yeux de cocker blessé et elle croit comprendre la situation. « Mouais, je crois que je vais prendre les natures finalement. Au faite, je ne crois pas qu'on se connaisse. Un ami de Cassiopée ? » La rouquine, qui voit déjà les traits de son interlocuteur se muer en une expression d'incompréhension, a fait en sorte d'accentuer le prénom.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MY NAME IS








MessageSujet: Re: « 'Cause, I mean ... Vanilla does have a certain appeal to it, right ? » Ҩ Cass'   

Revenir en haut Aller en bas
 

« 'Cause, I mean ... Vanilla does have a certain appeal to it, right ? » Ҩ Cass'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Vanilla
» [Templar] L'ordre des templiers
» Les cosplay !
» News Kurokawa
» ❁ oh vanilla, chocolate, honey, with a cherry on top
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL RPG - road again җ the devil you know :: җ NORD OUEST җ :: 
± cascade range
 :: 
± supermarket
-