AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE FORUM FERME SES PORTES OFFICIELLEMENT. MERCI A TOUS D'AVOIR VECU AVEC NOUS CETTE AVENTURE. ON VOUS DIT A TRES BIENTOT SUR MAGNA VERITAS, POUR CEUX QUI NOUS SUIVENT.

Partagez | 
 

 Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 26
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4710
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Dim 8 Avr - 15:34



« Tu peux faire gaffe ? Y a de la sauce mayo’ sur mon siège, tu sais que j’ai horreur de ça ! ». Ok, la journée commençait très fort pour le moment, Sam invectivait déjà son aîné, pas vraiment d’humeur à la tolérance en cette journée trop orageuse. Il n’avait aucune envie de se lancer en dehors de l’Impala pour finir tremper de la tête au pied, et il n’avait pas envie d’aller dans cet hôpital pour aller mater un macchabé. Et puis, les causes de la mort étaient franchement très floues, et il n’arrivait pas à définir la chose qui pourrait en être responsable avec le peu d’informations qu’il avait. Ils étaient bien partis voir sur le lieu du crime, mais ils étaient ressorti bredouilles. Devait-il préciser qu’il détestait ça, aussi ? Pour plus d’efficacité – et surtout par manque d’informations- Sam prenait un chemin différent, décidant plutôt d’aller questionner les autres victimes. Car techniquement, il n’y avait eu qu’un seul mort ce soir-là, et une enfant du nom de Meredith Brigston attendait dans un lit d’hôpital, perdue et assommée par la mort brutale de sa grand-mère. C’est donc seul que le cadet des frères s’avançait vers le comptoir, tendant un de ces fameux faux insignes. La bonne dame bien en chair le fixait de ses petits yeux perçant avant de hocher la tête. A une époque, il aurait transpiré de sueur et fait une tête ridicule, le rendant plus que louche aux yeux de tous. A une époque … Une époque bien lointaine où cette activité n’avait rien d’une routine pour lui. C’est donc armé d’un costume bon marché noir et d’un calepin où on pouvait voir de nombreux gribouillis qu’il frappait à la porte de la chambre, avant d’y voir une petite fille aux cheveux épais et d’un marron chocolat magnifique. Il avait de la peine en la voyant là, couverte d’égratignures et de bleus. Quand l’homme à côté releva la tête vers lui, Sam montrait son insigne à nouveau, rapidement et sans s’attarder puis, il commençait d’une voix compatissante. « Bonjour, je suis du FBI. Puis-je poser quelques questions à votre fille ? En priver … Je vais faire très vite, je vous le promets. … Mes condoléances pour votre mère.». Froncement de sourcil pour afficher une bouille consterné et désolée. En vérité, et il ne savait pas vraiment pourquoi, depuis quelque temps Sam avait tendance à se foutre de tout et de rien. Il se retrouvait complètement désabusé, blasé et surtout fatigué. « Je ne vois pas pourquoi je m’en irais … ». Fit le père en lâchant la main de sa fille aussi pâle que le drap qui la réchauffait, avant de se lever en croisant les bras. Nouveau soupire, le chasseur n’avait aucune envie de débattre. « Simple routine, c’est le protocole habituel, votre fille a subi un choc émotionnelle. » Comment pouvait-il sortir de pareilles conneries en quelques secondes ? Question d’habitude. Mais heureusement pour lui, cela marchait et, avec une mine peu convaincue le père passait une main dans les cheveux de sa fille avant de sortir de la pièce. Il lui adressa à peine une œillade par-dessus son épaule, hochant la tête pour le rassurer sur ses attentions avant de prendre sa place, passant une de ses mèches derrière son oreille. Il plia le col de sa veste, regardant furtivement la fille qui devait avoir à peine treize ans. Pas de traces étranges sur elle, seulement des éclats de verres. Il ne pouvait en voir plus et il serait mal venu de tenter une approche, au risque de passer pour un détraqué … Les risques de son métier. Soupirant, Sam releva son calepin et tentait une approche devant la petite brune qui ne semblait pas très bavarde. « Bon Meredith … Je m’appelle Sam. ». Silence. « Je suis désolé pour ta grand-mère … ». Haussement d’épaules de la part de la gamine, qui se tourna alors vers lui tout en fronçant ses petits sourcils. « Elle était méchante. ». Le brun ouvrait et refermait la bouche, ne sachant trop quoi dire, voilà une réponse pour le moins inattendue … Puis d’entendre la porte s’ouvrir à nouveau, beaucoup trop tôt. « Je suis désolé mais j’ai besoin de plus de … Temps. ». Ce n’était pas le père de la fille qui entrait, ou alors, il avait bien, bien changé. Non, vraiment, Sam aurait préféré que ce soir son père pour la peine car, la femme qui se tenait devant lui était une sale fouineuse, chercheuse d’emmerdes. « Madison … ». Dit-il entre ses lèvres pincées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ CHASSEUR DU MOIS

hunting the devil җ
CHASSEUR DU MOIS


ARRIVEE : 04/03/2012
COPYRIGHT : (mooselikejensen - tumblr alias moi :D)
POSTS : 175
EXPERIENCE : 4609
AGE DU PERSO : 28 ans
HUMEUR : Impatiente



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Mer 11 Avr - 8:55


"J'espère que tu es certain cette fois ci Ryder… Pas comme la dernière fois." lança la rouquine dans son téléphone portable. La jeune femme était en train de faire les cent pas dans sa chambre d'hôtel, sa serviette de bain enroulée autour de sa poitrine, ses cheveux mouillées retombant sur son visage. Oui, Madison était plutôt de mauvaise humeur et non elle n'avait pas trop apprécié que son cher informateur la réveille. Et surtout pas avec ce genre d'informations. Il avait repéré une affaire pas loin de l'endroit où elle se trouvait, apparemment une dame d'un âge plutôt avancé était décédée dans des conditions mystérieuses. Mais visiblement, son informateur soupçonnait fortement le collier de diamants qui appartenait à la famille depuis des générations, une histoire avec une sorcière et blablabla… Il fallait bien plus que ça à Madison, quelque chose de solide et de concret et pas des doutes. La dernière fois qu'elle s'était lancée dans quelque chose de ce style, elle avait failli y laisser sa peau. "Bon… Disons que si j'y vais… Combien vaut le collier d'après toi?" "Hmmm… Je dirais dans les 100 000 dollars…" La jeune femme arrêta instantanément de marcher fixant son lit d'un air absent, un sourire sur le visage. "Okay, j'y vais… Mais tu ne toucheras que 5% et c'est tout, et envoie moi les infos par mail." Maddy n'attendit même pas qu'il lui réponde et raccrocha son téléphone, avant de le jeter sur le lit. S'il s'agissait bien d'un objet ensorcelé, elle pourrait en retirer bien plus… Surtout si au lieu de le vendre, elle décidait de le donner à un démon. Oui, l'objet pourrait de nouveau circuler dans des mains humaines et peut être qu'elle pouvait l'échanger contre des informations sur Crowley.

Car la rouquine ne lui faisait absolument pas confiance, il lui fallait un moyen de battre le démon à son propre jeu et bien entendu, récupérer son âme. Oui, Madison avait d'autres préoccupations que la fin du monde… Chaque chose en son temps. Elle alla finir de s'habiller avant d'allumer son ordinateur portable et de consulter ses mails. Une certaine Meredith Brigston était à l'hôpital après la mort de sa grand mère, ce que Maddy pouvait utiliser, peut être demander à la petite si elle avait vu où se trouvait donc ce fameux collier. Quelques heures plus tard, la jeune femme rentrait dans l'hôpital, ses talons aiguilles faisant un bruit monstre, sa robe noire courte révélait ses longues jambes. Madison n'avait même pas pris la peine de se déguiser, de mettre une perruque ou même de s'inventer un rôle. Elle n'aurait qu'à improviser, et puis, il fallait d'abord qu'elle vérifie s'il y avait bien un collier. Arrivée à l'acceuil, elle offrit son plus beau sourire à l'infirmière. "Bonjour… je suis de la famille Brigston et … J'aurais voulu savoir s'il était possible de parler à ma nièce? Je suis sûre qu'elle doit être encore si traumatisée…" Un petit mensonge qui bien entendu passa totalement inaperçu et quelques minutes plus tard, elle se trouva devant la chambre et un homme attendait devant… Hmmm sûrement le père de la petite fille. "Mr Brigston, je présume? Puis-je parler à votre fille pour un moment? L'hôpital voudrait offrir à votre fille le soutien psychologique dont elle a besoin…" "Oui mais elle est déjà avec un agent du FBI." Un agent du quoi?

Madison cacha sa gêne par un autre sourire avant de rentrer dans la pièce. Pour trouver Sam Winchester. Oh non… La dernière chose dont Madison avait besoin, c'est d'un Winchester qui traînait dans la ville. Certes, Sam s'énervait beaucoup moins en la voyant et celui lui était déjà arrivé de le défendre face à son grand frère parfois mais elle doutait fortement que Sam l'aide à retrouver le collier. "Sam… L'agent du FBI je présume… Je me demande ce quelle sera la réaction de Mr Brigston en apprenant que… tu n'es pas vraiment des forces de l'ordre?" Madison posa les mains sur ses hanches avec un autre sourire, prête à tout pour avoir l'exclusivité sur cette affaire. "Tu as cinq secondes pour dégager Winchester ou bien j'appelle la sécurité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 26
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4710
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Mer 18 Avr - 17:05



Qu’est-ce qu’elle venait faire ici ? Sam n’avait rien contre elle en général, c’était une emmerdeuse mais elle avait déjà pris son parti en face de Dean de nombreuses fois, faisant enrager ce dernier. Néanmoins, elle restait indésirable dans une telle affaire. Et il sentait les ennuis venir dès que ses lèvres s’entrouvrirent pour former son venin : « Sam… L'agent du FBI je présume… Je me demande quelle sera la réaction de Mr Brigston en apprenant que… tu n'es pas vraiment des forces de l'ordre? ». Amusé plus qu’inquiet, le brun fronçait les sourcils tout en rangeant son calepin dans sa poche intérieur. Il semblerait qu’elle est oubliée un léger détail. Elle abordait déjà un sourire triomphant, alors que la gamine dans son lit ne semblait pas réagir devant ces deux étranges spécimens qui se battaient pour obtenir la première place et, encore moins devant les accusations de Madisson qui aurait dû l’alarmer. « Tu as cinq secondes pour dégager Winchester ou bien j'appelle la sécurité. ». Sam, légèrement impatient comme à son habitude s’approchait d’elle, tout en enfilant ses mains dans les poches de son costume bon marché. « T’oublies un truc, ce n’est pas un jeu. Fait gaffe « Maddie », tu vas te brûler ! ». Balançait-il avec sarcasme avant de reprendre un air plus sérieux. « Tu sais quoi … ». Puis de s’approcher lentement de son oreille. Une idée venait de germer dans sa tête et s’il voulait pouvoir avancer tranquillement dans son enquête, il devait faire en sorte de ne plus l’avoir dans les pieds. « Vas-y, je te laisse la place j’en ai plus besoin. » Par cette phrase il laissait planer le doute, en savait-il déjà plus qu’elle ? Non, mais ça elle ne le savait pas.

Puis sans attendre, Sam sortait de la pièce à la recherche du père, attrapant son téléphone portable et composant le numéro de son frère. Messagerie. Il grognait et marmonnait une tonne de juron avant d’incendier le téléphone. « Dean, on a un problème, Madison est sur le coup. ». Puis de claquer le clapet de son mobile avant de le fourrer dans sa poche, cherchant le père de la gamine. Un sourire s’échappait de ses lèvres fines alors qu’il songeait qu’il avait quelque minute d’avance. Madison n’obtiendrait sûrement rien de la fille mais lui pouvait voir du côté du père. « Ah vous êtes là ! ». Tournant les talons, le plus jeune des Winchester faisait face à un homme en tunique blanche, l’air légèrement fatigué. « J’ai croisé votre collègue, il … Il a dit partir quelque part mais je n’ai pas bien compris et … ». Quelque part ? Génial, c’était quoi ces conneries encore. « Ecoutez, je le contacterai après, avez-vous vu le père de la petite ? ». Demandait-il en levant ses grandes mains, suite à quoi l’homme répondait par la négative … Il n’était entré que dix minutes dans la salle, l’homme était pourtant présent quand Maddison avait fait son apparition, il l’avait entendu s’agiter à côté de la porte. Faisant ensuite demi-tour, il constatait qu’il n’était toujours pas là. Ses pieds grinçaient sur le sol impeccable et trop blanc alors qu’il retournait dans la direction opposée, n’ayant néanmoins pas l’attention de s’arrêter devant la chambre. Sam continuait donc son chemin en pensant être débarrassé de la voleuse pour un temps.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ CHASSEUR DU MOIS

hunting the devil җ
CHASSEUR DU MOIS


ARRIVEE : 04/03/2012
COPYRIGHT : (mooselikejensen - tumblr alias moi :D)
POSTS : 175
EXPERIENCE : 4609
AGE DU PERSO : 28 ans
HUMEUR : Impatiente



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Sam 21 Avr - 10:43

La dernière chose dont Mady avait besoin là tout de suite : c'était d'un Winchester sur le coup. Mais même si Sam faisait quasiment la taille d'une voiture (non mais sérieusement, il devait faire au moins deux mètres ou quelque chose comme ça), la rouquine savait que contrairement à son aîné il possédait une conscience et qu'il ne s'en prendrait pas directement à elle. "« T’oublies un truc, ce n’est pas un jeu. Fait gaffe « Maddie », tu vas te brûler ! ». Madison éclata de rire, ne s'offusquant pas pour si peu, si c'était tout ce que Sam pouvait faire, elle n'était vraiment pas terrifiée. Elle lui offrit donc son plus beau sourire quand il sortit de la pièce, sourire qu'elle retourna à la petite fille. Si les Winchesters savaient déjà pour l'existence du collier, ils allaient sûrement vouloir le détruire pour ne pas que plus d'innocents ne soient touchés et blablabla… Ce genre de choses n'intéressaient absolument pas Madison et oui, contrairement à ce que pensaient certaines personnes, elle arrivait très bien à dormir la nuit… Enfin bref, reprenons les affaires et la petite fille, qui semblait un peu effrayée de la voir ici. Génial, merci Sam, elle allait devoir faire encore plus d'effort. Elle poussa donc un soupir avant de s'asseoir à côté d'elle, sur le lit de l'hôpital. "Bonjour Meredith, je m'appelle Maddy, je suis là pour te poser quelques questions… Rassure toi ma chérie, je sais que tu n'as rien fait de mal… Je veux juste savoir un tout petit détail, okay?" Meredith hocha la tête, un sourire timide au visage et Madison sut qu'elle avait en partie gagné.

Dans une autre vie, sans démons, ni fantômes ou autres créatures maléfiques, la rouquine aurait très certainement fait une bonne mère. Elle se serait mariée, aurait du des enfants et aurait passé sa journée à faire des tartes aux pommes… Mais ce n'était pas la réalité, la réalité de Madison c'est quand elle ouvrit son sac à main pour sortir une photographie du fameux collier et qu'elle le montra à la petite fille. "Alors… Est-ce que tu as déjà vu ce collier?" Meredith hocha la tête. "Il était à ta grand mère n'est-ce pas? Est-ce que tu sais où elle le garde?" "Dans une boite… sous son lit." Voilà tout ce dont Madison avait besoin, avec un peu de chance, la police locale était sûrement passée à côté… Et c'était tout ce dont elle avait besoin, et dans un dernier tour de talon aiguilles Madison sortit de la chambre de la petite, rangea la photo dans son sac… Pour tomber nez à nez avec Sam. Elle fut tellement surprise qu'elle en fit tomber son sac à main, le contenu se répandant sur le sol… "Eh merde…" dit -elle en s'accroupissant aussitôt pour ramasser son bazar. "Eh Winchester si tu regardais où tu allais la prochaine fois… Non j'ai une meilleure idée… Et si tu quittas la ville pour me laisser gérer cette affaire toute seule comme une grande. Oh et dis bonjour à Dean pendant que tu y es." Parce que Madison n'était pas dupe, si Sam était là, cela voulait bien dire que Dean était également dans les parages et non, elle ne pouvait pas chercher un ancien collier qui valait beaucoup d'argent et peut être des informations sur Crowley et en plus écarter les Winchesters de son chemin… Oui, les femmes étaient multitâches, mais Madison avait des priorités.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 26
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4710
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Sam 28 Avr - 8:19

Un nouvel essai et il finissait de penser que son frère avait du se mettre dans une situation plus ou moins inconvenante jusqu'à ce que, par surprise une masse ne le frappe de plein fouet, suivie d'un bruit de fracas. « Eh merde… ». Ben voyons, il ne s'agissait que de Madison, bien-sûr. Est-ce qu'il allait croiser son chemin à chaque fois qu'il mettait un pied devant l'autre ? Cette affaire lui cassait déjà les bijoux de famille et il avait hâte d'en finir et, rapidement ! « Eh Winchester si tu regardais où tu allais la prochaine fois… Non j'ai une meilleure idée… Et si tu quittais la ville pour me laisser gérer cette affaire toute seule comme une grande. Oh et dis bonjour à Dean pendant que tu y es. ». Non seulement elle était une arnaqueuse pure et dure mais, elle était en plus de mauvaise fois, autant d'éléments qui forgeaient son caractère manipulateur. Haussant un sourcil, Sam la regardait se baisser par terre en hésitant un peu, il aurait sûrement aidé n'importe qu'elle femme, car c'était dans les bonnes convenances. Mais là, il s'agissait de Madisson. Ouvrant la bouche pour lui rétorquer qu'elle pouvait saluer son frère elle-même, il mettait un frein à son élan en inclinant légèrement la tête pour voir une photo assez intrigante. C'était l'image d'un vieux collier, grossier, hideux et loin d'être le genre de bijoux que porterait ce genre de femme. Sam haussait un sourcil et ferma la bouche, esquissant un sourire plus que satisfait. Si cet objet avait un lien avec l'affaire alors il devait mettre la main dessus avant elle. Ce n'était qu'une supposition mais, c'était déjà mieux que rien du tout. Et rien du tout, c'est ce qu'il avait quelque minute avant. « Si tu le dis, maintenant j'ai des choses à faire de mon côté moi aussi alors, si tu le veux bien ... ». Répondait-il d'une voix faussement lasse. Ni plus, ni moins il tournait les talons, attrapant à nouveau son téléphone qui bien-entendue l'envoyait directement sur la messagerie. « Bon, comme t'as l'air de pas avoir envie de répondre, sache que j'ai enfin une piste.... Ah, j'oubliais, je crois qu'un objet pourrait être relié à tout ça. Un vieux collier de grand-mère, Madison avait une photo de ça sur elle. Si t'es déjà sur place essaie de le trouver. ». Le bruit du clapet claquait dans l'air et Sam fonçait dehors pour trouver l’Impala. « Merde ! ». Dean était effectivement parti précipitamment, mais pourquoi ? Il était donc à l'arrière de l’hôpital, coincé comme un gland sans moyen de transport et sans adresse. S'il n'arrivait pas à devancer Madison il aurait l'air malin et, il entendait déjà son frère le charrier à ce sujet. Glissant ses mains dans ses poches, il faisait jouer le double des clefs de la voiture de collection tout en cherchant quelque chose d'utile, s'il pouvait juste … Ses lèvres formèrent un énième sourire satisfait quand il sortait victorieux un trombone sûrement tombé de son portefeuille, il était passé maître en matière de cambriolage de voiture et même si, il fut un temps cela l'aurait bien rebuté. Il prenait maintenant un malin plaisir à se servir sans trop de difficulté. Maintenant il lui fallait trouver l'objet de sa convoitise avant que.. « Naan, naaann dites-moi que je rêve ! » La seule voiture disponible n'était autre qu'un vieux pot de yaourt, le genre de petit tacot complètement ridicule, inconfortable et branlant. Dans un espoir il embrassait le parking du regard mais, pas de chance pour lui. « J'ai pas le temps ! » Grognait-il en se précipitant sur la serrure de la portière du conducteur, jouant avec les cliquetis avant d'ouvrir la porte, triomphant. Faire démarrer ce truc n'avait rien de bien difficile, surtout que l’idiot de propriétaire laissait un double dans le pare-soleil. « Ok ... ». Il était beaucoup trop grand et trop large et, inutile d'ajouter qu'il se sentait bien trop serré là-dedans. « Je hais cette nana ! ». Braillait—t-il en faisant tourner le contacte, faisant rugir le moteur qui crachait tout en faisant trembler l'engin de malheur. Pile à temps pour voir Madison et la suivre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ CHASSEUR DU MOIS

hunting the devil җ
CHASSEUR DU MOIS


ARRIVEE : 04/03/2012
COPYRIGHT : (mooselikejensen - tumblr alias moi :D)
POSTS : 175
EXPERIENCE : 4609
AGE DU PERSO : 28 ans
HUMEUR : Impatiente



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Mar 1 Mai - 11:50

Agacée? Madison l'était légèrement, Sam Winchester n'était pas le bienvenu ici et Madison était certaine que s'il mettait la main sur l'objet qu'elle convoitait tant, elle pouvait faire une croix dessus. Sam détruirait très certainement le collier et alors adieux sa chance d'avoir un peu plus de sous et surtout plus de moyen de pression sur un certain démon que la rouquine espérait pouvoir mettre K.O. Okay, elle savait qu'elle rêvait éveillée mais Madison continuait sa vie en se raccrochant à ce maigre espoir, cette simple pensée qui avait commencé par un "et si?". Après tout, Madison était devenue une femme d'affaire un peu malgré elle, et si elle avait déjà mis son âme à vendre pour seulement dix années et son amour de l'époque ressuscité, Madison pouvait bien pousser le vice un peu plus loin et récupérer son âme pour autre chose d'une grande valeur. Les démons ne voyaient que leur propre avantage dans un pacte et la jeune femme voulait pouvoir être en mesure d'offrir des éléments à qui voudrait bien lui rendre son âme et la laisser donc mourir d'une mort plus que naturelle et plus que monotone. Bien entendu, personne n'était au courant de tout ceci et ce n'était pas comme si elle allait se balader avec une pancarte sur laquelle il y était écrite "cherche à récupérer son âme à tout prix." Non, la dernière chose que Madison voulait c'était la pitié des gens et de leur compassion. Elle s'était toujours débrouillée toute seule depuis qu'elle avait vendu son âme et même si certaines personnes seraient prêtes à critiquer comment est-ce qu'elle avait choisi de passer ses dernières années, Madison ne regrettait pas vraiment. Elle s'était amusée, avait rencontré des gens, s'était fait beaucoup d'argent alors pourquoi se sentir coupable maintenant… La plupart des gens passaient les trois quarts de la vie à vouloir vivre à fond, elle, elle l'avait fait en seulement dix ans. Elle avait donc un sourire aux lèvres en se redressant, toisant Sam. (Ce qui aurait pu être beaucoup plus menaçant s'il ne faisait pas la taille d'un arbre… non mais sérieusement, combien de centimètre faisait ce type?) « Si tu le dis, maintenant j'ai des choses à faire de mon côté moi aussi alors, si tu le veux bien ... »

Madison s'apprêtait à répliquer quelque chose mais le Winchester partait déjà, okay. Une piste? Hors de question qu'il la double, Madison devait trouver le collier et quitter la ville sans laisser de trace. Elle se dirigea donc d'une démarche assurée vers sa voiture, démarrant, certaine d'avoir mis le plus de distance entre elle et le Winchester. Madison fut donc plutôt surprise en constatant que Sam la suivait… Oh que non. Elle poussa un juron au feu rouge et réfléchit à toute vitesse, hors de question de se rendre dans la maison et de fouiller la chambre de la grand mère, Sam risquait de voir le collier avant elle et dans un combat physique, Madison n'avait absolument aucune chance. Bon… Elle n'avait qu'à espérer qu'il continue de la suivre jusqu'au bout. Donc, au lieu de tourner à droite, Maddy alla à gauche, conservant son sourire aux lèvres. Elle alluma même la radio et chanta en rythme avec la musique, histoire de donner à Sam une impression de bien être total, comme si elle n'avait pas remarquer qu'il était en train de la suivre. Madison finit par repérer les frontières de la ville, un bois à quelques mètres, parfait. Elle s'arrêta là sans plus de cérémonie avant de s'emparer de l'arme qu'elle avait dans son sac, ce n'était rien, juste un petit semi automatique mais cela lui avait déjà sauvé la vie à mainte reprise et elle sortit en le mettant dans sa poche comme si de rien était. Et quand la voiture de Sam arriva quelques minutes plus tard, Madison n'hésita pas une seule seconde avant de tirer sur le pare brise de la voiture, un immense sourire aux lèvres. Elle avait bien prévenu Sam de ne pas se mêler de ses affaires et de toute façon, tout le monde savait qu'il ne fallait pas mettre une femme en colère.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 26
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4710
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Lun 7 Mai - 15:33

A l’étroit, il était beaucoup trop gêné par l’espace confiné de l’habitacle de cette chose qu’on osait nommer : voiture. Si son frère le voyait, ou Boby, ils ne manqueraient pas de foutre de lui. Sam grinçait des dents tout en tournant le volant pour suivre Madison, tout en tentant de réfléchir activement. Une fois sur place, il serait bien plus convenable de ne pas lui sauter dessus, restait à espérer que cette grand-mère possédait un jardin et une arrière-cour, comme toutes les grand-mères dignes de ce nom. A espérer aussi que le collier n’avait pas disparu de son emplacement et qu’il se retrouverait pas à la case départ. Le feu passait sans cesse au rouge, assez pour qu’il puisse voir celle qu’il prenait en filature s’agiter et de défouler dans sa voiture, ses lèvres formait des mots comme si elle scandait les paroles d’une chanson. Ce qui était sûrement le cas et il trouvait cet enthousiasme exagéré. Un peu trop pour une simple partie de chasse, la garce devait avoir un gros client pour l’horreur qu’il avait vu sur la photo. Fronçant les sourcils, le chasseur retenait un sourire amusé alors qu’elle virait à gauche. Il observait les alentours, la route qui devenait de plus en plus désertée tout en tentant d’allumer la Radio. C’est en entendant une musique pour le moins des plus soporifiques qu’il l’éteignait illico, la musique barbare de son frère lui manquait, l’Impala lui manquait. Bordel. « Bip bip ! ». Le chasseur tournait la tête vers son portable, une lueur d’espoir lui chatouillant le ventre. Un message, sans numéro, indiquant une adresse. Dean ? Sam serra son volant un peu plus fort d’une seule poigne en jetant une œillade à la route. A temps pour voir le numéro de celle-ci, qui ne collait pas du tout avec celle de l’adresse.

Il constatait que Madison l’emmenait droit vers la forêt, droit vers un piège. « Merde ! ». La voleuse l’avait grillé rapidement, il connaissait les raisons de cet enthousiasme un peu trop poussé à présent. Le problème, c’était qu’il était coincé sur cette route et qu’il ne savait pas quoi faire. Mais si ce message venait de son frère, alors il était déjà là-bas. Maintenant, l’idéal était de faire en sorte qu’elle ne s’y rende pas, ou bien trop tard. Au prochain virage la femme se garait sur le côté, sûrement pour cesser ce jeu de filature. Sam de son côté faisait donc de même, détachant sa ceinture avant de … se précipiter sur le siège de tout son long, ne manquant pas de prendre la boite de vitesse dans l’entre-jambe et de retenir un râle de douleur. La garce venait de lui tirer dessus, elle lui avait tiré dessus ! Immobile. Il attendait, sentant des bouts de verres dans son dos et dans ses cheveux. S’il montrait le bout de son nez, il allait se faire avoir une nouvelle fois et il doutait d’avoir à nouveau la chance de ne pas se prendre une balle en pleine tête. Faire le mort et attendre qu’elle ne vienne à lui ? Cela lui semblait la meilleur chose à faire. Alors Sam restait là, immobile en tentant d’entendre des bruits de pas, ou de chargeur … Inspirant le plus possible avant qu’elle n’arrive et n’ouvre la porte.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ CHASSEUR DU MOIS

hunting the devil җ
CHASSEUR DU MOIS


ARRIVEE : 04/03/2012
COPYRIGHT : (mooselikejensen - tumblr alias moi :D)
POSTS : 175
EXPERIENCE : 4609
AGE DU PERSO : 28 ans
HUMEUR : Impatiente



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Jeu 10 Mai - 21:03

Contrairement aux apparences, Madison Jones était une jeune femme très sympathique et très équilibrée. Si, si, je vous assure, ce n'était pas tous les jours qu'elle tirait sur un homme à bout portant et qu'elle agissait rarement de manière aussi… téméraire. Avec le style de vie qu'elle avait choisi, Madison se devait d'être prudente et si on lui demandait si elle avait déjà tué quelqu'un, elle se contenterait de répondre avec un sourire aux lèvres et un haussement d'épaules. Tout ce que Maddy faisait, c'était protéger ses intérêts et elle était certaine que n'importe qui en ferait de même. Les gens étaient si hypocrites et si prêts à la juger qu'ils oubliaient leurs propres fautes. Et non, la brune n'était pas en train de dire que cela rendait ses actes justes, non, mais au moins elle était honnête avec elle-même… Et c'était déjà un plus. Et puis il fallait admettre que tirer sur un Winchester était quelque chose de très libérateur. Madison eut un sourire en coin tandis que la voiture de Sam s'arrêtait, le bruit de morceaux de verre tombant sur le sol se répandant dans l'atmosphère. Puis, plus un seul son à part le mouvement du vent dans les arbres et la respiration saccadée de Madison. L'avait-elle vraiment eu? La jeune femme savait très bien qu'elle n'était pas la meilleure tireuse du monde et très honnêtement, elle n'en voyait pas l'intérêt, la plupart du temps, elle s'en sortait plutôt bien au couteau ou même en prenant la fuite. Enfin bref, il n'y avait qu'un seul moyen de vérifier si elle avait touché Sam ou pas… et c'était de se rapprocher. Cette pensée ne rassurait pas du tout la brune et elle ne baissa pas son arme, fixant le pare brise cassé, tout en se demandant ce qui se passerait si Sam était effectivement blessé. Était-il en train de se vider de son sang sur la banquette de son siège?

Elle était suffisamment de bonne humeur pour le reconduire à l'hôpital et même appeler Dean. Et après aller chercher le collier et se barrer le plus vite possible de cet état. Peut être même abandonner sa voiture et acheter un billet d'avion avec une fausse carte d'identité… Oui c'était le plus sûr, parce que si Dean mettait la main sur elle après ce qu'elle avait fait à son cher Sammy… Madison n'était pas complètement idiote et elle savait très bien ce que Dean faisait à tous ceux qui osaient s'en prendre aux membres de sa famille. "Sam?" lança t-elle alors. "J'espère pour toi que tu n'es pas mort parce que la dernière chose que je veux, c'est un Dean en colère sur mon dos… Quoi que…" Madison eut un léger rire, plus nerveux qu'autre chose avant de s'avancer vers la voiture lentement. Ne jamais crier victoire trop vite, qui savait vraiment ce que Sam préparait. "J'aimerais pouvoir te dire que je suis désolée de t'avoir tiré dessus et tout ça mais… On sait tous les deux que c'est faux alors…" Madison continuait de parler, réduisant la distance entre elle et le véhicule. À moins d'un mètre, elle s'arrêta, vérifiant qu'il lui restait des balles. Trois. Assez pour mettre un mec comme Sam par terre. "Donc je vais compter jusqu'à trois et tu vas sortir de la voiture okay? Ça n'était pas censé se finir comme ça je t'assure Sam… Je n'avais pas prévu de menacer quelqu'un aujourd'hui. Et encore moins toi." C'était la stricte vérité, tout ceci était censé être une affaire rapide, de simple routine pour Madison, mais non, évidemment, avec la poisse qu'elle se trimballait depuis quelques temps, il avait fallu que tout foire. Dans le fond, Madison appréciait bien Sam, c'était un gars bien et elle savait très bien qu'elle l'empêchait un peu beaucoup de faire son job. Mais vous savez quoi? "Un… Deux…" Madison avait un job aussi et pour elle aussi, il passait avant tout. "Trois."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 26
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4710
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Dim 3 Juin - 7:30

Lui sauter dessus, l'étriper et l'enterrer dans le fond de la forêt était une option à laquelle il avait vaguement songé. Malgré son état statique, son souffle coupé et, son visage fermé aux yeux clos, il semblait complètement reposé. De cet état de cadavre, comme si la mort l'avait totalement emporté et que les balles tirées par Madison l'avait touchées. Hors, il bouillonnait de l'intérieur. C'était dans ses tripes, le pauvre Sammy restait donc là sans rien dire, à attendre que la brune se pointe tout en réfléchissant à toute vitesse. Il devait faire attention, vraiment très attention. « Sam ? ». Le brun se mordait la lèvre en retenant un sursaut. Il ne l'avait pas entendu arriver à force de réfléchir. « J'espère pour toi que tu n'es pas mort parce que la dernière chose que je veux, c'est un Dean en colère sur mon dos... Quoi que... ». Son rire éclate dans l'air, après une blague mentale qu'il ne pouvait partager avec elle qu'il ne voulait pas partager. Les fantasmes des femmes sur son frère ne l'intéressaient absolument pas. Il sent la chaleur et le goût du fer contre son palais, il s'est mordu la langue avec ses conneries. Pendant quelques minutes il songe laisser tout ce sang couler le long de ses lèvres pour mimer la mort à merveille, mais faire le moindre geste pourrait lui coûter la vie. Quoi qu'en dise Madison il n'avait absolument pas confiance. « J'aimerais pouvoir te dire que je suis désolée de t'avoir tiré dessus et tout ça mais... On sait tous les deux que c'est faux alors... ».Il retenait l'envie de lui rétorquer d'aller se faire voir, écoutant les faits et gestes de la femme qui braquait une arme sur lui, il entendait le bruit familier d'une arme, elle devait sans doute vérifier ses balles.« Donc je vais compter jusqu'à trois et tu vas sortir de la voiture okay ? Ça n'était pas censé se finir comme ça je t'assure Sam... Je n'avais pas prévu de menacer quelqu'un aujourd'hui. Et encore moins toi. ». Ok, il avait trois secondes pour réagir, pour trouver une idée, un plan, quelque chose d'utile qui n'allait pas lui trouer la jambe comme un fer à repasser laissé trop longtemps sur la table et hurler à la mort tout en prenant les autres balles. Y avait pas plus stupide comme mort.« Un... Deux... ».Ok ... « Trois. ».

Soleil ? Non, ce jeu enfantin incitait à ne plus bouger et il devait absolument faire quelque chose. Actes irréfléchis qu'il comptait faire avant qu'une sonnerie ne retentisse et ne brise le silence. D'accord ... Peut-être bien que ça allait vaguement surprendre Madison et qu'il devrait en jouer. Les yeux clos il ne pouvait voir ce qui allait arriver et ne pourrait jouer que de la chance. Et la chance était chose peu commune chez les Winchester. Peu importe, il était temps de foncer dans le tas. Heureusement, Sam avait de très bons réflexes et se soulever souplement pour choper la cheville de son agresseur était chose plus aisée. C'est donc d'un geste brusque qu'il chopait ce bout de cheville, tout en tirant pour la faire basculer. Ce qui lui laissait assez de temps pour s'extirper maladroitement de cette voiture trop petite et pour bondir sur elle, la bloquant de tout son poids avant de lui prendre son arme. Retour à l'envoyeur. « Pardon, tu disais ? ». Crache-t-il en bloquant ses bras de ses deux genoux. Vive la mal chance qui l'avait poussé à accumuler des réflexes de tueur. Il n'était pas difficile de constater qu'il était énervé, sa mâchoire carrée était tendue à bloque, autant que les muscles de ses bras couvert par cet affreux smoking bon marché. Soupirant, Sam prenait son téléphone qui continuait de sonner tout en gardant l'arme pointée sur elle. Il se relevait, reculant pour éviter qu'elle ne lui vole l'arme à nouveau. Bingo. Un rapide coup d’œil au téléphone et ... « Désolé mais, il semblerait que ta mission ait échouée ... ». S'exclamait-il avec un sourire moqueur.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ CHASSEUR DU MOIS

hunting the devil җ
CHASSEUR DU MOIS


ARRIVEE : 04/03/2012
COPYRIGHT : (mooselikejensen - tumblr alias moi :D)
POSTS : 175
EXPERIENCE : 4609
AGE DU PERSO : 28 ans
HUMEUR : Impatiente



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Lun 11 Juin - 18:35

Madison ne savait honnêtement pas à quoi s'attendre, il s'agissait tout de même Sam Winchester, et son nom seul avait pour habitude d'effrayer beaucoup plus de personnes qu'un autre nom lambda. Mais voilà, si la plupart avait peur des Winchesters, la jeune femme passait son temps à se jouer d'eux et la peur ne faisait pas partie de son vocabulaire quand il s'agissait des deux jeunes hommes. Le soucis, c'était que Maddy n'avait pas le temps d'avoir peur. Elle tenait son arme fermement, ses mains ne tremblant absolument pas. D'ailleurs maintenant qu'elle y pensait, ses mains n'avaient jamais tremblé sur une arme, surtout pas quand elle avait été contrainte d'en porter une il y a des années de cela lors de sa première chasse et lors de sa première confrontation avec un loup garou. Tout ceci remontait à bien des lustres et la brune était une femme bien différente à présent. La preuve, elle pointait une arme contre quelqu'un de totalement innocent. Sam s'était juste trouvé au mauvais endroit et au mauvais moment. Tant pis, se dit-elle en se rapprochant encore plus, désolée Sam. Cette pensée, elle ne la conserva pas bien longtemps car à la seconde même où elle ouvrit la porte de la voiture, Sam se jeta sur elle, la faisant basculer par terre. Merde. Avant même que Madison ait eu le temps de réaliser ce qui se passait, elle se retrouvait coincée, désarmée et avec une vilaine douleur à la cheville. "Tu sais Sammy si tu voulais te frotter contre moi il suffisait juste de demander. Maintenant dégage avant que je ne m'énerve vraiment." Juste au moment où elle disait cela, le téléphone portable de Sam sonna. Une chance car il se redressa, laissant à Madison le temps de se relever. Elle poussa un grognement en se relevant à son tour. Elle poussa ses cheveux en arrière et essaya de bouger la cheville sur laquelle Sam s'était agrippée pour la faire basculer en arrière. Okay, elle pouvait encore bouger, mais partir en courant? C'était totalement inimaginable, d'autant plus qu'il avait son arme maintenant.

Madison prit une profonde inspiration, retenant le flot d'insultes qu'elle avait envie de lui lancer et leva les mains au dessus de sa tête. "Okay, tu m'as eu, qu'est-ce que tu vas faire? Me tirer dessus là tout de suite alors que je ne peux pas fuir? Vas y Sam, fais le et suis donc la piste que tu crois être la bonne." Ceci étant dit, Madison fit un geste éloquent avec ses bras, se montrant comme cible plus que désignée. Sam n'allait pas lui tirer dessus, Sam était quelqu'un de bien et peut être qu'il avait fait un ou deux mauvais choix dans sa vie, mais elle savait, et elle espérait bien que tirer sur quelqu'un à bout portant. Oui, Madison était en train de pousser sa chance un peu trop loin mais tant pis. La jeune femme savait très bien qu'elle ne devait pas et ne pouvait pas mourir ici. Il y avait quelque chose de bien pire qui l'attendait dans quelques mois, quelque chose que même Sam ne pouvait pas imaginer. Madison poussa un autre soupir, sa cheville commençait à la lancer à présent et même se tenir debout allait devenir difficile dans quelques instants. "Bon écoute… Grâce à toi je ne peux plus vraiment marcher, alors si on finissait cette affaire ensemble? Je te laisse faire ton superman et tu me laisses… récupérer un petit quelque chose et déguerpir et promis, tu n'entendras plus parler de moi, okay?" Elle choisit bien ses mots histoire de ne pas lui en révéler plus que ce qu'il ne savait déjà. Cette affaire prenait une tournure plus qu'inattendue et ce n'était pas à l'avantage de Madison.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ HUNTERS

hunting the devil җ
HUNTERS


I'AM : 26
ARRIVEE : 17/02/2012
COPYRIGHT : BABINE & TUMBLR
POSTS : 1118
EXPERIENCE : 4710
AGE DU PERSO : 29 ans
HUMEUR : IMAGINATIVE.



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Mar 17 Juil - 16:55

Lassitude. Qu’ils en finissent avec cette histoire, et vite. Il ne savait pas ce que son frère fabriquait mais lui voulait foutre le camp, trouver ce collier et le détruire. Satan était à leur trousse, ils avaient mieux à faire. Oui, cette fois il n’arrivait pas à positiver, à se dire que faire affaires sur affaires repousserait un peu plus le mal. Rien ne pouvait l’arrêter, rien ne pouvait repousser Lucifer si ce n’est quelques fous se croyant capable du pire ou du meilleur. Comme eux, songe-t-il. L’humanité était peut-être déjà morte. Et Madison ne devait pas le savoir, après tout ce n’était pas sa faute à elle, elle continuait sa petite vie, se démenant pour il ne savait quoi. Elle avait son histoire, ils en avaient tous une. Un soupire alors qu’elle jacasse pendant qu’il a le dessus. « C’est Sam. » Gronde-t-il en dégageant l’espace de toutes armes potentiellement dangereuses, et s’écartant tout en agrippant son portable, lisant le message, souriant alors.« Okay, tu m'as eu, qu'est-ce que tu vas faire? Me tirer dessus là tout de suite alors que je ne peux pas fuir? Vas-y Sam, fais-le et suis donc la piste que tu crois être la bonne. ». Alors ça c’était vraiment tentant, très tentant même. Mais il avait une meilleure idée en tête. Quant à la proposition qu’elle lui fait après, il ne peut s’empêcher de lâcher un rire sarcastique. « Mais tu me prends vraiment pour une poire. ». On note le ton d’humour dans sa voix, tout comme celui de la méfiance. On ne peut pas faire confiance à cette femme, on ne peut faire confiance à personne. Même pas à soi-même …« Si tu prends ce collier. ». Commence-t-il en reculant, avant de pointer son arme sur les pneus de la ‘voiture’ qu’il avait emprunté.

Un coup de feu, un crissement et le premier pneu éclate et se dégonfle. « Tu vas faire quoi ? Le revendre ? Laisser quelqu’un d’autre crever pour te laisser le bénéfice d’amasser plus de pognons ? ». Au tour du second pneu d’éclater, puis le troisième et le quatrième. « Tu sais, j’hésite vraiment à te laisser ici, au milieu de nulle part. Pendant que je partirai avec ta voiture. Elle est vraiment à toi d’ailleurs ? ». Demande-t-il en fixant le morceau de fer. « Bref …. On fait quoi ? ». Continue-t-il en mettant le cran de sureté du flingue de la brune avant de le planquer sous son costard. Mains dans les poches. Elle était désarmée maintenant. « Donnes-moi une seule bonne raison de ne pas te laisser faire du stop sur cette route déserte. ». Et il ne plaisantait pas le moins du monde. Elle ne mourra pas, ceux qui auraient le collier en revanche …Alors le cadet des Winchester lui tourne le dos, se dirigeant vers sa voiture en priant pour qu’elle ait oubliée les clefs sur le compteur, au risque de passer pour un parfait crétin et de rater son petit effet. Mais heureusement pour lui, quand il se baisse pour vérifier, les clefs sont là. La brune devait être omnibulée par l’idée de lui tirer dessus. Le géant se baisse un peu plus, prend place avant de faire gronder le moteur. A deux doigts de se tirer d’ici sans plus attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MY NAME IS

avatar
hunting the devil җ CHASSEUR DU MOIS

hunting the devil җ
CHASSEUR DU MOIS


ARRIVEE : 04/03/2012
COPYRIGHT : (mooselikejensen - tumblr alias moi :D)
POSTS : 175
EXPERIENCE : 4609
AGE DU PERSO : 28 ans
HUMEUR : Impatiente



Family business
Compétences acquises

:
Amis, amours

:

MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   Sam 28 Juil - 9:16

Sam ne s'en rendait peut être pas compte mais tout ce qu'il avait réussi à faire, c'était exaspérer Madison. La brune poussa un soupir avant de laisser retomber ses bras, elle était en train de perdre son temps là et elle détestait vraiment cela. Sa cheville lui faisait vraiment mal, pas de doute qu'avec un Winchester dans les parages elle ne mettrait jamais la main sur ce qu'elle était venue chercher. La brune maudit intérieurement son informateur et ses plans foireux, pas de doute qu'elle allait lui rendre visite et lui dire poliment ce qu'elle pensait, ou juste lui mettre son revolver sur la tempe ou encore mieux le surprendre dans son sommeil. Juste histoire de l'effrayer, Madison ne tuait pas les gens. Enfin… Juste en cas de nécessité. Madison ne sursauta même pas quand Sam tira dans les pneu de la voiture, s'il avait voulu la tuer, il l'aurait fait depuis longtemps. "Tu crois que quoi Sammy? Juste parce que tu as un flingue entre les mains, je vais me mettre à parler ou encore pire m'excuser d'être une vilaine fille? S'il te plaît, garde ça pour celles qui sont un minimum impressionnées par le grand Sam Winchester, moi j'ai d'autres choses à faire." Pas de doute, si Madison venait à recroiser Sam, elle tirerait, et cette fois là, elle ne manquerait pas sa cible.« Donnes-moi une seule bonne raison de ne pas te laisser faire du stop sur cette route déserte. ».

Madison eut une exclamation de dédain avant de le regarder s'éloigner, probablement pour grimper dans sa voiture. Okay, alors soit Dean commençait vraiment à déteindre sur son frère, soit il passait beaucoup trop de temps ensemble. L'un comme l'autre en fait, la brune s'en moquait royalement et tout ce qu'elle voulait c'était partir d'ici. Madison essaya de tendre la jambe, la douleur qui s'en suivit la fit grimacer et elle releva la tête vers Sam. "Hey Winchester! Je t'en prie, prends donc ma voiture et tire toi, tu peux même prendre le collier si tu veux et jouer les héros et secourir la ville entière, on sait tous les deux que je n'en ai absolument rien à faire." Les gens mourraient tous les jours de cause non surnaturelles, alors la brune ne voyait pas pourquoi est-ce qu'elle aurait dû prêter plus d'attention à certaines personnes qu'à d'autre. La mort c'était bien la finalité de toute chose et si Dean et Sam avaient dû mal à l'accepter. "Tu t'es juste mis en travers de mon chemin et ce n'est pas quelque chose que je vais oublier facilement, Dean ou pas Dean, la prochaine fois que je te croise Sam, tu vas vraiment regretter tout ce qui s'est passé aujourd'hui." Madison prit alors une profonde inspiration avant de tourner les talons et de s'éloigner en boitant légèrement. Qu'il prenne sa voiture, qu'il prenne son affaire aussi, elle n'en avait que faire là tout de suite. Entre elle et les Winchesters c'était devenu personnel et cela ne pouvait se terminer que d'une seule façon.

TOPIC TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MY NAME IS








MessageSujet: Re: Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et par un heureux hazard .... Ft. Madison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Wouyyyyyyy Le premier ministre Bellerive ''heureux'' de l'issue des élections
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» Il suffit d'un rien pour être heureux [pour élèves]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUPERNATURAL RPG - road again җ the devil you know :: җ NORD OUEST җ :: 
± chadron
 :: 
± hospital
-